Trollquipeut.com

Forum de Jeux de Figurines, de Cartes et de Rôles des Pyrénées
 
AccueilPortail - TrollCalendrierRechercherS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 [ Polaris V3 ] WolfHound Chronicles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: [ Polaris V3 ] WolfHound Chronicles   Mer 20 Jan - 23:08

Journal de bord du professeur Daniel Jackson:

Voilà deux jours que je me trouve à Equinoxe pour essayer de trouver un job et échapper à ceux qui sont à ma poursuite. Ce matin, un gars bizarre a toqué à ma porte (manquant de peu que je le bute d'ailleurs). Il me remet un badge et une lettre. Le badge correspond à la Cogip, filière de Cortex (j'aime pas trop, mais bon... mieux vaut pas les contrarier), et la lettre me dit que je suis cordialement invité à une réunion d'information dans deux jours au niveau -3 sur Equinoxe dans deux jours. Deux jours à me planquer pour éviter ceux qui souhaitent intenter à ma vie, et je me retrouve devant un Hangar au niv-3 gardé par la milice personnelle de la Cogip. Je leur présente mon badge, et ils me disent d'entrer dans le hangar, je passe la porte d'entrée et voit que se trouve déjà sur place une trentaine de personnes, dont Mike et Boby Farewell (la journée commence bien, deux membres de la famille qui en veut à ma vie présents...). Arrivent d'autres personnes: Un technicien aussi grand qu'un technohybride (mais plus gros), une femme diplomate, un médecin, un/une contrebandier(e) mutant(e) et un mercenaire. Nous sommes maintenant environ une soixantaine de personnes présentes dans le hangar, quand entrent par la porte du fond 3 hummer d'une conception que je ne connais pas (sûrement des prototypes). Une fois garés dans un coin, il en sort des miliciens armés, qui se dispersent, puis sort du hummer du milieu un homme plus grand que le tech et plus costaud. Cet homme se dirige vers l'estrade et s'y installe, tandis que derrière lui des hommes installent un grand drap blanc sur le mur et qu'un autre installe un micro devant l'homme.
L'homme commence à parler dans le micro, il s'appelle Mathias Verhiendun (Prononcer VER AÏE DUN) et il est le responsable de la sécurité à la Cogip. Il nous explique qu'on a été invité à une réunion d'information pour une mission. (Après nous avoir parlé de leurs nouveaux hummers faits pour aller à la Surface je commence à avoir une vague idée de où se passerait cette mission), il y a de ça quelques mois, alors qu'ils installaient une station spatiale, ils ont repéré un satellite de fabrication inconnue (sûrement Généticien selon moi) qui était placé sur une orbite géostationnaire au dessus de l'ancienne mer Jaune, plus précisément au dessus d'une île non référencée. D'ailleurs, il semblerait que ce satellite émette une espèce de bouclier atmosphérique (une couche d'ozone artificielle quoi!) qui aurait épargné dans une certaine mesure la flore de l'île des radiations émises par le soleil. Une première équipe y a été envoyée et il semblerait que l'on puisse s'y déplacer sans combinaison de survie ou exo-armure.
Après un tôle provoqué par ces réactions, il nous dit qu'une seconde expédition est en train d'être montée et que si nous le voulions nous pourrions en faire partie (pas de pot pour moi, Mike et Boby en sont. Mais bon, mieux vaut être là haut avec eux deux plutôt qu'en bas avec une menace non identifiée). Je me porte donc volontaire. On nous dit d'aller chercher un paquetage, je récupère le mien et regarde un peu l'équipement fourni (y a du matos supérieur au mien, et d'autres qui ne valent pas grand chose... je prends le tout). On nous conduit ensuite dans un hôtel où on devra attendre dans le secret le moment où on partira. (L'attente s'est déroulé dans le calme à part une émeute vite réprimée à la grenade lancée par le mercenaire...).
Arrive enfin le jour où nous partons, on nous conduit à l'un des docks réservés aux unités de type croiseur (d'ailleurs c'est un croiseur hégémonien légèrement custom qui s'y trouve), on nous fait embarquer en nous demandant de ne pas aller dans les zones interdites au public. Le voyage dure à peu près une semaine (temps que j'ai mis à profit pour réviser mes connaissance dans l'utilisation d'armures externes et à piquer des rations supplémentaires dans les capsules de survie du croiseur). Une fois arrivés, on nous demande de nous rendre dans la soute située à l'arrière du croiseur, qui a semble t-il fait surface. On finit par débarquer sur une plage et le camp commence à s'installer (moi je regarde un peu la faune et la flore qui s'y trouve). Peu de temps après, on nous demande d'aller chercher du bois pour le feu ce soir, je me retrouve avec la diplomate (Carmen Mc Callum) et le mercenaire (Jebediah), on découpe du bois puis à un moment on entend des hurlements et quelques tirs. Puis on voit débarquer en courant un des hommes de Verhiendun, recouvert de sang. Une fois au camp, il nous apprend que lui et deux de ses potes se sont fait attaquer par une créature gigantesque (ils sont morts d'ailleurs). Nous partons voir ce qui a pu se passer et tombons sur une clairière avec des restes de corps humains, mais nulle trace de la chose qui les auraient attaqués. Le soir même, le médic et moi même étudions les restes des 2 gardes pour essayer de déterminer ce qui aurait pu les tuer (je pencherais pour un Tyranne au vu des blessures et c'est le seul truc terrestre suffisamment gros capable de faire ce genre de dégâts). Puis nous partons nous coucher. Au réveil le lendemain matin, nous voyons au bord de la forêt nous regardant un CENSURE de bestiaux (un Tyranosaurus Rex selon mes souvenirs, une espèce censée être éteinte), moi et quelques collègues nous sommes réfugiés sur la barge et ouvrons le feu sur le monstre. (sans grand effet...) qui nous fonce dessus, écrasant tout sur son chemin, puis au moment où il arrive à la barge il nous fait voltiger à la baille, me faisant perdre mon arme et me cassant le bras gauche. Pour finir, Jebediah réussit à lui faire avaler une grenade le tuant. Seul problème, un second T-Rex est apparu, nous n'avons d'autre choix que de fuir, laissant Verhiendun et trois de ses hommes plus une armure de combat s'en occuper. Nous courons sur un km puis finissons par aboutir sur une construction ancienne (un ancien tunnel de "METRO" selon ce que j'ai pu décrypter).
AU bout d'un moment, nous voyons revenir Verhiendun et ses gars (sans l'armure), nous informant que la bestiole est partie, et qu'une tempête tropicale approcherait. Nous montons donc une expédition rapide pour aller chercher ce qui pourrait être récupérable. Une fois de retour sur la page on voit 8 autres bestioles en train de manger les cadavres (des Raptors, autre espèce disparue... MAIS C'EST QUOI CETTE ÎLE???), Jebediah lance des fumigènes pour éloigner les raptors pendant qu'on récupère de l'équipement, malheureusement, il semblerait que le médic n'ait pas tout bien réparti dans son sac et le bruit du sac à fait se retourner les raptors. Avec un bras en moins et l'autre occupé par mon sac, j'ai choisi de déguerpir vite fait et de laisser les valides les affronter. Finalement, tout le monde est revenu au métro, avec Oh surprise: l'armure de combat et deux cadavres de raptors (de la bouffe pour ce soir). Je descends en bas jeter un oeil sur les inscriptions qui y sont notées (rien d'utile) le tech quand à lui va tenter de remettre en fonction la rame de métro. Moi je vais tenter de négocier une trêve avec les Farewell et demander au médic de m'arranger le bras avec ce qu'il a pu récupérer.

Fin du journal de Bord du professeur Daniel Jackson
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [ Polaris V3 ] WolfHound Chronicles   Mar 26 Jan - 21:16

Mon rapport commence lors de ma remise sur pied. L'expédition a monter un camp de secours dans une grotte qualifiée de métro. dans la jungle a l'abri des bestioles hostiles. Vereïden a appliquer toute ses connaissances en tactique militaire pour rendre l'endroit le plus habitable et le plus sécurisé possible. Après ma remise sur pied donc je partis voir l'officier pour ma reprise de fonction.

Décompte des survivants :

Jackson : archéologue (inapte, bras cassé, infirmerie.)
Blobbharry : Médecin (apte)
Boone : Médecin en second (apte)
Sorib : Mécanicien (apte)
Mc Callum : Diplomate (apte)
Makho, Grant, Robert, Willis, Smith, Bruce, Will, Redford : Soldats (apte)
Mike Farewell (inapte, blessé léger, infirmerie)
Bobby Farewell (inapte, blessé léger, infirmerie)
Spencer (inapte, blessé grave, infirmerie)
Hill (inapte, blessé grave, infirmerie)
Niémor (apte, délégué a l'infirmerie)
Vereïden (apte, officier en second)
Krivska (apte, officier en chef)

Le moral de tout le monde a pris un coup dur a cause des pertes subies. Beaucoup ont perdu des amis. Le plus perturbé est Jackson, alité auprès des Farewell. A première vu ils se connaissent depuis un bon moment, voir même avant l'expédition.
Sorib, le mécano, est venu me faire parts des possibilités qu'on avait pour mettre en route la rame de train. Il faudrait donc dépecer une de nos armure de transport endommagée pour fournir l'énergie a la rame. J'accepte sa demande. Il me prévient que cela pourra durer quelques heures. Je continue donc ma ronde de reconnaissance pour que chacun me fasse son rapport.

Makho c'est présenter a moi pour partir en expédition de reconnaissance dans les galeries. Makho parait être un soldat d'expérience et capable de prendre des décisions, il va falloir que je réfléchisse a des promotions pour les survivants, histoire d'avoir une "autorité" partagée dans le groupe.
L'idée est bonne, mieux vos prévenir les éventuels danger si ont est amener a ce déplacer. Je laisse le commandement a Vereïden pour partir avec Makho en éclaireur. Après l'appel aux volontaires, Grant, un combattant se présente. Je suis curieuse de savoir ses anciennes activités... Celui ci me parait être un homme très dangereux et me parait également peu habituer a la marche militaire... Vu la situation, je vais pas faire ma difficile mais je vais quand même garder un oeil sur lui. Jackson se porte également volontaire avec beaucoup d'enthousiasme mais emmener un blessé serait tous sauf une bonne idée a mon avis.
Je réquisitionne Redford et Robert en faction a l'entrée des tunnels pour nous accompagner a Grant, Makho et moi-même. Je laisse un délai de 4 heures a Vereïden pour notre mission. Après 1 heure de trajet et 1 kilomètre parcouru en marche discrète, nous rencontrons un panneau avec des inscriptions en langage inconnu. Grant recuperer les informations dans son notepad portable. Au niveau d'une activité hostile potentielle, rien à signaler. 1 heure plus tard et 1 kilomètre parcouru de plus, encore un panneau et toujours rien a signaler. Retour a la base.

Au retour, Sorib activa la parcelle pour mettre le train sur la voie. Le bruit fut intense et la chance de ne pas voir débarquer les abominations a sang froid de dehors fut inespérée.
Vereïden, Sorib et moi-même donnèrent les instructions afin d'armer la machine. Makho eu l'idée de mettre en place un bélier de protection a l'avant histoire de repousser toute menace directe. Tout le monde se mit en action.
Tout les costauds accompagnèrent Makho pour le bélier, Sorib se mit en charge de remettre l'énergie suffisante au réseau pour activer le train. Mc Callum et l'unité médicale disposa les blessés dans le wagon central. Verheïden et Grant fixèrent la mitrailleuse lourde récupérée sur l'armure de combat démontée a l'avant du train. Le lance flamme put être récupérer comme arme lourde directe et transportable et Verheïden ce l'appropria. L'armure de combat fut positionnée et fixée a l'arrière du train, sur la plate-forme.
Le train fut prêt a partir au bout de quelques heures.

Le Doc Blobbharry proposa avant le départ de manger quelques chose. L'offre fut accepter par tout le groupe. C'est la première fois que je mange de la nourriture de surface avec ce steak de Raptor et je trouve pas forcément que c'est meilleur que nos algues quotidiennes. Blobbharry nous fit part également de sa découverte par rapport a une espèce de code de série trouvé dans la boite crânienne de la bestiole, comme si les lézard été construit a la chaînes... Rien que l'idée ne me plaisait pas du tout.
Le repas fut terminé et le départ prononcé.

Makho a été promu au troisième poste d'officier. Trois gradés ne seront pas de trop pour le bon déroulement de cette mission.
Makho prit Redford et Robert pour le seconder a l'avant du train avec Sorib pour conduire l'engin. Willis, Smith et Verheïden se positionnèrent a l'arrière du train. Le reste de l'expédition ce mit dans le compartiment interne.
Sorib lança un de ses "Je suis l'meilleur" suite a l'activation de la rame et le train pris son départ.
Un kilomètre, Ras.
Deux kilomètres, Ras.
Deux kilomètres 500 mètres, arrêt du train suite a un éboulement sur les rails d'une des paroies du tunnel. Une ouverture vers l'extérieur fut découverte a cause de cet éboulement. Je mis tout les hommes inoccupés au déblayement de la voie et je pris Mlle Smith pour mettre en place un périmètre de reconnaissance afin de ne pas être pris a revert par des bestioles téméraires qui aient comme idée de rentrer dans l'ouverture. Smith partie ce placer a l'entrée donnant sur l'extérieur avec Willis. Le déblayage fut entamer et fini assez rapidement mais Willis et Smith commencèrent a donner des coups de feu.

Après avoir vider leur chargeur adroitement dans les airs, ils déboulèrent tout deux dans ma direction, suivit de prêt par trois lézard raptor.
Mc Callum la diplomate ce positionna sur le toit du train, lance a la main. Grant et moi-même ouvrirent le feu sur les deux bestioles qui nous chargeaient directement. Grant toucha facilement sa cible avec son fusil a pompe et Makho put également toucher la bête dans le flanc. A la seconde cartouche de Grant, la bestiole voltigea en arrière et, après quelques spasmes, mourru.
Avec quelques balles bien placée dans le thorax de la bestiole, je pensait l'avoir terrassée mais rien, elle courait de plus belle, mortellement touchée. Une fois que je fus à portée de ses griffes, la bestioles essaya de m'éventrer d'un coup rapide dans l'abdomen mais l'esquive ne fut pas trop difficile vu l'état dans lequel ce trouver le lézard. J'entendis quatre coup de feu. Deux balles se plantèrent dans la gorge de la bestiole et les deux autres trouvèrent son oeil gauche. Sorib venait de me sauver la mise en tirant depuis la fenêtre.
Une des bestioles poursuivit le Docteur Blobbharry qui s'engouffra in-extremis sous le train. Le lézard décida donc de sauter sur le toit du train afin d'atteindre notre diplomate. Mc Callum eu pour réflexe de positionner sa lance de combat directement au point de chute du raptor et l'y empala dessus mais la bestiole n'avait pas dit son dernier mot. Mc Callum s'esquiva en tomba du toit du train, face à face avec le viseur du pistolet de Blobbharry. Elle s'engouffra sous le train a côté de notre bon docteur et le raptor tomba du toit, dans la même situation de Mc Callum.
Dans la précipitation, Blobbharry tira sur la bête mais ne lui infligea pas enormément de dommage. La bête se rapprocha en rempant inexorablement vers notre bon Docteur mais Grant ce précipita dans la direction de l'endroit et sauta vers l'animal tout en tirant en plein vol avec son fusil a pompe sur le haut du crâne de la bête ce qui eut pour effet de stopper net la vie de cette saletée.

Tous un peu en état de choc après cette séance d'action, on fini de déblayer la voie et le train put repartir. Au trentième kilomètre, le train s'arrêta tout seul dans ce que l'on peut appeler une station de métro. Mes hommes établirent le camp de base dans la station et un groupe fut former pour vérifier qu'il n'y ai pas de danger direct a l'extérieur de l'endroit.
L'expédition menée par moi même fut vite de retour étant donnée l'heure avancée de la journée. Une ronde de garde fut mise en place et tout le monde put prendre sont temps minimal de repos compensateur.
Le lendemain matin, Redford vint me voir pour me faire un rapport sur la sortie matinale qu'il a eu avec Robert lors de son tour de garde. Il me précisa qu'il avait vu des objets métalliques en position autour d'une colline agrémentée de diverses constructions ressemblant a des habitations.
Je fis un appel de volontaire pour aller voir cet hameau.
Jackson, Blobbharry, Sorib, Mc Callum, Makho et Grant m'accompagnèrent afin de suivre Robert et Redford vers l'endroit exploré. On remarqua beaucoup de cadavre de bête autour des différentes machines en faction et je pu reconnaitre le robot ainsi que le sigle pour qui il appartenait. Il s'agissait d'une tourelle automatique de protection et le sigle était le notre. Après quelques essais afin de vérifier l'état de marche de l'engin, Mc Callum perdit patience et s'approcha vers l'engin. Rien ne se passa.

Après l'avoir rejoint, je mis en position d'alerte tout le personnel armé qui m'accompagna. Sorib partit verifier l'état de l'engin et put voir en effet qu'il était désactivé. Il nous laissa continuer. Je pris les devants et après mettre mis volontairement a découvert, un coup de feu retentit et l'impact eu lui a 30 centimètres de ma Rangers droite. Je fis une manoeuvre d'esquive afin de me mettre a couvert.
Mc Callum ce trouvait au milieu de la place, décontractée et s'avancea vers le point d'impact. Un autre coup de feu retenti et l'impact ce fesait plus menaçant au niveau des pieds de Mc Callum.
Une voix nous demanda de nous identifier. Mc Callum ce présenta et une femme sortit d'un batiment en nous fesant signe de nous approcher et de baisser nos armes. Vu la situation, je m'aprochait de Mc Callum en gardant mon arme en main mais sans montrer de menace. La jeune femme qui nous avait interpellé se présenta.

Elle s'appelait Shakira Brown, elle était médecin en chef de la première expédition de reconnaissance. Un homme en armure de combat s'approcha également en ce présentant comme Johnny Walker, officier en second et pilote. Le tireur d'élite vint nous rejoindre et se présenta comme Marcus Fénix, Soldat d'élite en infiltration.
Après les comptes rendus de chacuns d'eux, ont décida de partir en direction de notre campement afin de voir comment arranger la situation où nous sommes. Marcus pris soin de proteger ce qui ne pouvait pas être emmener avec nous et les trois nouveaux semblaient heureux de voir de nouvelles tête.


Officier en Chef Nikita Krivska, fin de la première partie du rapport de mission

a suivre . . .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [ Polaris V3 ] WolfHound Chronicles   Jeu 25 Fév - 11:25

Après la rencontre avec Shakira Brown, Marcus Phoenix et Johny Walker, nous décidons de nous retrancher dans la station de métro où nous attendent les blessés et le reste de l’équipe pour y passer la nuit à l’abri des kway. Nous repartirons dès le lendemain matin cherche le matériel et les vivres ainsi que les tourelles de défense laissées sous la protection des pièges à Ivory Town.
Le soir venu je profite du calme régnant pour soigner les blessés et par la même occasion en apprendre plus sur les méthodes de médecine de ma consoeur Shakira Brand venue m’épauler dans ma tâche. Elle me montre alors plusieurs flacons contenant des herbes qu’elle a prélevé sur l’île permettant de guérir ou apaiser certaines blessures.
Nous passons la nuit sans encombre et partons dès le lever du jour pour Ivory Town. A notre arrivée le comandant Krivka charge Sorib de remettre le maximum de tourelles en marche afin de ne pas avoir a les transporter nous même. Le reste de l’équipe rassemble le matériel afin de pouvoir le ramener a la bas. Pour ma part je part a la recherche d’un corps de kway tué par les tourelles afin de le ramener et le disséquer pour y trouver peut être aussi un code semblable a celui des raptors. Malheureusement il ne reste rien d’exploitable des corps après les dégâts des nombreuses balles. Pour m’aider Niemor (ma fille ???) pose un piège à l’aide d’une corde pour capturer un kway indemne. En fin d’après midi nous repartons vers la station, Sorib ayant réparer deux des tourelles cela nous permet de n’avoir à en transporter que deux grâce aux exosquelettes que nous possédons. Nous ramenons aussi les vivres, un peu de munitions et les trois malles contenant certainement de l’armement mais malheureusement fermées sous code, code que seul Richard Harpert, un des commandants de sécurité parti en exploration possède l’encodeur permettant d’ouvrir les verrous.
La nuit tombée nous nous apercevrons de l’absence de Niemor partie poser le piège. Nous décidons alors après avoir entendus une explosion dans Ivory Town de partir Will Grant, le commandant Krivka, Robert, Redfordt, Daniel Jackson, Ver haiden et moi à sa recherche. Au bout de 500m nous entendons des coup de feu nous nous indicans la direction a suivre. Arrivés à moins de 100 m de Niémor nous arrivons à établir une communication via nos micros avec elle. Elle nous explique qu’elle s’est prise dans sont propre piège et qu’elle est encerclée par un dizaine de kway ainsi que ‘’miaou miaou et miaou !!! ‘’ Au même moment un groupe de kway ayant détecté notre présence nous fonça alors dessus. Après quelques altercations et une bavure de Mr Will Grant, me coûtant une blessure à la jambe droite, nous parvenons à Niemor. La trouvant a terre encerclée de kway, le commandant Krivka décide de tirer une rafale avec l’exo armure se qui a pour effet de tuer quelques kway et de faire fuir les autres. Niemor ayant une cheville blessée par sa chute nous la transportons jusqu’à la station à bord de l’exosquelette. Nous restons au camp pendant Plusieurs jours afin de réparer les autres tourelles restantes, l’antenne de communication et le sonar récupéré à Ivory Town ainsi que de guérir nos blessures et pour ma part d’ouvrir les boîtes crâniennes des cadavres de kway ramassés lors de notre affrontement. J’y découvre alors le même code mais cette fois avec plus de chiffres et de symboles. Au bout du troisième jour le commandant forme un groupe pour partir à la recherche de Richard Harpert et de son encodeur. L’équipe se compose alors de 11 personnes. Niemor, Will, Sorib, Gekko, Daniel, Carmen, Marcus, Will, Smith le commandant Krivka et moi même. Nous partons vers Urban Jungle en direction de l’endroit où se trouvais Harpert lors de son dernier contact. Le trajet à pied dura 3 jours au cours duquel nous rencontrons un couple de raptors en lune de miel abattus de sang froid par notre diplomate Carmen ayant voulu bavarder avec eux sans succès. Ceci nous permit alors de refaire des rations de nourritures.
Nous arrivons alors à l’endroit décrit en dernier par Harpert. Une ville détruite avec deux immenses tours emplies de gravats de toutes sortes. Dès notre arrivées nous fûmes arrêtés par un coup de feu tiré à 10 cm du pied de notre commandant. La personne nous tenais en joue et était positionnée au milieu de la rue mais à trop longue distance pour que nous puissions la reconnaître. Nous avons alors envoyé notre diplomate afin de pouvoir communiquer. Nous lui expliquons le pourquoi de notre venue et au bout de quelques échanges nous nous rapprochons. L’homme en question était bien Halpert et il fut rassuré de reconnaître parmi nous Marcus. Nous remarquons cependant une certaine inquiétude chez lui. Il nous explique être le seul survivant de son groupe, ayant été attaqué par KingDread, une bête d’environ 17 m de long. Nous lui avons alors proposé de rentrer à la station dès le lendemain matin mais il refuse tout d’abord nous expliquant avoir encore des choses à faire ici sans plus de détails.
Il nous conseille de passer la nuit dans une des deux tours et de nous mettre en route dès le lever du soleil ayant comme changé d’avis d’un seul coup.
Nous nous installons au 10ème étage alors que Richard et Marcus occupent le 8ème étage, ce dernier se chargeant de piéger les escaliers pour prévenir de toute attaque nocturne.
Au matin Niemor voulant descendre alla réveiller Marcus pour qu’il désamorce ses pièges. Je descendit peu de temps après pour trouver tout le monde autour de Marcus, celui-ci ayant la gorge tranchée très nettement d’une oreille à l’autre et qui Richard disparut. Nous partons alors à sa poursuite afin d’avoir des explications. Après avoir dû désamorcer les pièges (qui se révélèrent factices) nous découvrons la jeep de Richard, les pneus volontairement crevés.
Il avait tué son compagnon et s’était échappé, mais pour quelle raison ?


a suivre . . .

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [ Polaris V3 ] WolfHound Chronicles   Lun 31 Mai - 9:52

Au retour des équipes envoyées en exploration, nous avons appris que les tunnel menaient à d'autres stations inexplorées mais aussi a une usine souterraine. Nous avons donc décidé d'aller visiter cette installation. Embarquant a bord de la jeep montée sur les rails du train ( encore un bricolage des tech' , sont utile finalement ces gars ...), nous sommes rapidement arrivés a la première intersection où nous avons pris le tunnel partant vers le nord, direction menant a l'usine. Quelques kilomètres plus loin nous nous sommes arrétés devant l'entrée du complexe et en y pénétrant nous avons pu observer toute l'étandue des installations (il est a noter que lors de notre entrée nous avons remarqué des empreintes de pas dans la poussière qui semblait être récentes, Alpert?) . D'immenses cuves étaient alignées dans lesquelles "mijotaient" diverses espèces de dinosaures précédement rencontrées. Il s'agissait sans doûtes de l'unitée de production de l'île. Raptors, kwaïs et même T-rex, tous flotaient dans ces cuves, et étaient selon Papa presque arrivés a terme. Daniel Jackson nous précisa que le complexe s'étandait sur plusieurs niveau, et que l'étage suppérieur était réservé aux quartiers d'habitations. Au moment de s'y aventuré, Jackson nous signala que grâce aux ordinateurs de l'usine il pouvait avoir une idée de la position des dinosaures sur l'île et qu'il pouvait repéré plusieurs raptors au niveau des habitations. Nous avons donc décider de nous munir de la mitrailleuse de la jeep préalablement montée sur un trépié de fortune (merci le tech' ^^), puis grâce à l'ascenceur nous sommes arrivés a destination. A l'ouverture des portes il nous apparut tout de suite que l'endroit était habité mais pas par des hommes. La (très) forte odeur d'excréments et les ravages des lieux semblaient indiquer que les raptors étaient là depuis un petit moment. Nous avons donc mis en place la mitrailleuse au centre de l'ascenceur et après avoir fait du bruit, les premiers raptors commençèrent à rappliquer. Avec un mitrailleuse dans un couloir et des raptors toujours très cons se fut sans difficultée que nous nous sommes débarrasés de ces géneurs (par contre c'est bizarre, certains tenaient dans leurs griffes des cartes de pocker ...). L'exploration de l'étage ne donnant rien nous sommes revenus au niveau inférieur et c'est là que l'archéologue nous a expliquer qu'il avait bloquer le système de renouvellement des espèces. En effet jusque a présent toute bestiole tuée était recrée et relachée a la surface par les robbot de l'usine. A présent on pourrait commencer a zigouiller du lézard sans qu'il revienne. une autre chose que nous avons remarqué fut la présence d'une cuve bien plus grande que les autres, et même que celles des T-rex, le problème étant que cette cuve était .....vide . il s'agissait sans doûte de celle de king dreads. La seule bone nouvelle était que grâce au dinosaure encore en cours d'incubation nous avions par la même occasion un bon paquet de barbaque à nous mettre sous les canines. Après être resté plusieurs heures dans l'usine nous sommes repartis en suivant le tunnel nord jusqu'a tomber sur un éboulement qui barrait le tunnel. Plusieurs heures plus tard nous avions pu libérer un espace tout juste suffisant pour une personne permettant d'accéder a la suite du tunnel. De là nous avons du marcher plusieurs autres kilomètres pour finalement arriver devant un porte blindée, visiblement rajoutée après la construction du train. Ni serrure, ni digicode, ni mecanisme apparant ne permettaient d'ouvrir la porte depuis ce coté. c'est alors qu'observant une ouverture sous la porte je décide de la faire exploser a l'aide d'une grenade et de 2 grenades capsule, le tout solidement attaché ensemble. En me voyant procéder a cette manipulation, notre très cher diplomate n'écoutant que son courage pris la décision ... de fuir le plus vite possible ves le sud. Elle fut suivie de près par le tech' qui semblait lui aussi pu enthousiaste a l'idée de faire exploser la porte. Ne restait alors que Daniel jakcson et mon père qui se mirent a l'abrit. Reliant la goupille de la grenade a une corde, je plaçait le tout sous la porte dans l'espoir sinon de la faire sauter au moins de la déformer de façon a pourvoir passer dessous. Une fois tout en place et tout le monde bien a distance, la grendade explosa et c'est lorsque la poussière retomba que nous nous aperçûmes .... que la porte n'avait rien. Cependant au bout de quelques secondes, un sirène retentie et la porte ne tarda pas a souvrir d'elle même. Mon père et moi nous mimes en position de tir en s'allongeant tandis que l'archéologue, visiblement plus formé au technique de combat urbain, décida de rester au milieu du tunnel, debout, en braquant son pistolet vers la porte. Une fois la porte ouverte, des projecteurs se mirent en marche et une silouette se dessina dans la lumière. Une robot de combat armé d'une mitrailleuse se plaça devant la porte et commença a faire feu de son arme. La rafale eu pour effet d'arracher la jambe de Daniel (visiblement sa technique de combat n'était pas très au point...) puis le robot fit demi tour et la porte commença a se refermer. C'est a cet instant que je tenta de me glisser entre la porte et le sol dans l'idée de me cacher par la suite de l'autre coté. Malheureusement pour ma fourrure, le robot situé a peu près a 50 cm de moi braqua son armé dans ma direction et la centaine de pruneaux qui en sortis se logèrent a peu près partout dans mon petit corp. Sous l'effet des balles, de nombreus morceaux de mon anatomie se retrouvèrent séparés les uns des autres, ma jambes droite ayant tout juste le temps de faire demi tour et de retourner de l'autre coté de la porte. J'aperçu soudainement une grande lumière blanche au bout du tunnel. Cette lumière m'engloba et j'attéris dans un lieux pour le moins étrange. Des montagne de paté pour chat, des litières géantes toutes propres, des kilomètres de tapisserie où faire ses griffes et des hectares d'herbe à chat. Un peu déconcerté, ce fut félix le chat accompagné de garfield, du chat botté, Uggy (sans les cafards) et d'Omalet qui m'expliquèrent qu'étant a 75% chat je ne pouvait accéder au paradis des humains. Et depuis je partage mes journées entre la sieste, les séances de gratouillage derrière les oreilles, les ballades sur les toits et les repas, composés principalement souris bien grasses.
Ainsi ce termine l'histoire de Niémor Blobharry.


Jegg BlobbHary :

Ma... ma... MA FILLE!!! La porte... elle s'est refermée, à peine eu-je le temps de la voir mourir, assassinée par ce tas de ferraille ideux. A cette époque où être fertile est le pire des fardeaux, je me rend compte que ça a été pour moi le plus grand des cadeaux, bien que malgrés cela je n'ais pas su en profiter pleinement. Niémor... je ne peux plus bouger, enfin je ne le veux plus, j'entend les autres autour de moi qui sollicite mon aide, pourquoi? A oui c'est vrai, je reprend mes esprits petit à petit, le temps de me souvenir de la rafale ayant touché Jackson. L'instinct professionnel peut-être, aller savoir, je met de côté ce drame afin de pouvoir le secourir. Il perd énormément de sang, je réduit l'hémoragie en lui appliquant un patch stabilisant mais je n'ai malheureusement pas le nécessaire pour faire plus, il lui faudra attendre notre retour au camp. Nous voilà parti avec le blessé sur les épaules, toute l'équipe, enfin presque, je récupére la seule partie du corp de ma fille étant resté de notre côté. Petit détour ,avant de rentrer, par le labo. Je met la jambe de Niémor dans un des cylindres vide remplis de liquide amiotyque afin de la conserver et de peut-être pouvoir plus tard la cloner. Rêve peut-être d'un vieux fou? Nous repartons en direction d'Ivory town cette fois, heureusement pas d'encombre sur le retour. A l'arrivée les autres membres de l'équipe font un rapport sur ce qui nous est arrivé, pour ma part je me hâte, aidé de mademoiselle Brand, à soigner convenablement Jackson. Il a perdu trop de sang, il n'a que trés peu de chance de s'en sortir s'il n'est pas transfusé rapidement. C'est à ce moment là qu'un homme resté sur place se propose pour lui donner un peu de son sang, ravi de pouvoir lui donner une chance de survivre nous les plaçons, avec Shakira, l'un à côté de l'autre. La transfusion en place, nous prenons quelques instant afin de nous informer de la suite des opérations auprés du reste de l'équipe resté dans le hall. Aprés une brève discution je repart au prés de mon patient pour m'assurer de son état, et là... catastrophe. La transfusion interrompue, un grand sourire à la place de la jugulaire, voilà Daniel étalé sur son lit de mort baignant dans son sang. Ca m'étais sortie de la tête avec toutes ces histoires, il nous en avait parlé pourtant de ses types de l'équipe qui voulais sa peau, une chose en entraînant une autre... Son assassin était là, il semblait serein, peut-être même apaisé, il nous expliqua calmement qu'il attendait depuis longtemps le moment opportun et que cela devait arriver un jour ou l'autre. Tout le monde informé, aprés quelque désaccord au sujet de monsieur, nous décidons de le garder avec nous, car il faut bien l'avouer nous ne sommes plus trés nombreux et de l'aide, surtout d'une personne aussi qualifiée n'est pas de refus. Nous décidons de partir activer le clonage de Niémor car celui-ci prendra un peu de temps et de poursuivre ensuite notre exploration en direction du nord en partant de la station d'Ivory... Paix à ton âme ma fille.

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [ Polaris V3 ] WolfHound Chronicles   Dim 7 Nov - 20:38

Enfin, depuis le temps qu'on attendait çà! Nous sommes enfin débarrassés de ces enquiquineurs de la famille Jackson en éliminant le dernier membre de leur famille. Enfin débarrassés de cet enquiquineur de première. Dommage que nous n'ayons pu mettre la main sur la découverte qu'il a faite en Amazonia, mais bon je suis sûr qu'on va trouver nettement mieux sur cette île. Le hic étant que maintenant les autres gars de l'expédition ne veulent plus que je les lâche d'une semelle et en prime la diplomate veut que je lui apprenne l'arkonien. Elle peut toujours rêver pour le maîtriser au niveau de Jackson ou du mien, car leur grammaire, c'est pas du facile. Mais bon, elle pourra peut être commencer à maîtriser le vocabulaire de base d'ici un mois ou deux si elle y passe plus de 10 heures par jour.
En attendant, le toubib qui avait pour descendance une abomination génétique m'a demandé de l'aider à lancer la machinerie du complexe de clonage pour cloner son abomination. Je l'ai fait, et je lui promet bien du plaisir lorsque le 1er clone arrivera à maturité, la première rencontre avec un runner ou autre bestiole dangereuse risque d'être mémorable. Et ce splendide code crypté qui tourne dans le vide dans cet ordinateur est intéressant. Je vais essayer d'en faire une copie dans un dossier sécurisé sur mon ordinateur la prochaine fois qu'on y retournera. En attendant, je vais déjà devoir créer un logiciel de traduction pour cette langue qui tient plus du binaire que d'autre chose et voir si une traduction Binaire/Néo-Azuran et Binaire/Arkonien donne quelque chose d'utilisable. Et en prime, créer un logiciel de décryptage qui travaillera sur le code du programme crypté pour qu'il donne la clé.
Bon, en attendant il y a une expédition à préparer et je sens que je vais devoir ressortir mon vieil ami du paquetage. J'en connais qui vont hurler en me voyant avec, mais je ne le laisserais à personne, car je refuse de me balader dans une région où on risque de tomber sur des monstruosités mécaniques sans arme et s'ils veulent pas que je sois armé ils devront se démerder sans moi ou mon frangin pour traduire.

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [ Polaris V3 ] WolfHound Chronicles   Ven 19 Nov - 0:23

Mon nom est Kira Vowinkel , je suis une survivante de la 1ere expédition.....

J'ai passé 6 mois à survivre dans la partie Nord-Est de l'île, j'ai été envoyé explorer cette partie avec deux autres soldats.
Là bas, c'est tout désolé et chaotique, des ruines de civilisation, des tours à moitié couché, enfin bref, quelque chose a pété là bas.....

Notre petit groupe a été capturé par des machines au squelette humanoïde(genre Terminator), ils nous ont étudié pendant quelques jours et nous ont libérés de notre prison. C'était trop facile.... Alors que j'étais en fuite, mes 2 collègues ont voulu louer les gros dur et se sont fait massacrer.

Je suis tombé dans un souterrain, genre galerie de métro. Une femelle Kweï a amorti ma chute^^ ses petits m'ont alors pris pour leur mère.
Avec cette meute de chien, j'ai pue chasser et me nourrir. Au départ 7, ils n'en resta que 2 à mes côtés pendant quelques temps, nous sommes tombés sur un éclaireur isolé.

Un des mes petits lui sauta dessus, il pris une rafale et mourra. Mon autre petit, Jonshon, désarma la sentinelle. La Machin-Gun tomba à mes pieds, je la pris et tira sur la machine...

Cela força mon retour à la base. En chemin, ma radio capta quelques transmissions entre le QG et de nouvelles personnes.

Pendant 1 semaines je repris des forces au camp.
Puis une petite expédition fut montée avec 3 autres personnes, je ne me souviens plus de leur nom, je viens de les rencontrer.....

Bous partîmes en jeep vers la zone des machines. Vers l'endroit où la sentinelle que j'ai abattu devrait se trouver. Le tech du groupe voulait étudier les restes de cette petite merveille selon ses critères bien sur...
Au milieu de cette désolation, 3 tours étaient resté en meilleure état que le reste de la zone, nous fîmes une halte pour la nuit, tout comme une autre personne il y a quelques jours, selon les traces au sol.

Un de mes compagnons, au petit matin aperçu avec une lunette de visée un groupe de sentinelle venant dans notre direction. Un combat acharné débuta, mais elles tombèrent sous ma Machin-Gun et le sniper de mon amie.

Un véhicule venait aussi dans notre direction, la retraite était préférable.
Nous nous postèrent à 1 bon kilomètre des tours, c'était bien là la destination de cette patrouille.
Il y avait une demie douzaine de machines, dont 1 différente, ce devait être leur chef à mon avis.*

Ils sortirent une sphère du camion, pas plus grand qu'un ballon de foot.
Ils firent demie tour, et nous partîmes vers leur ancienne position. Rien, il n'y avait rien. Aucune trace de la sphère. Elle sorti du sol, un flash, un bruit perçant nos oreilles, puis plus rien.

Heureusement que le sergent avait donné l'ordre au pilote et au tech de rentrer au QG si nous n'étions pas de retourd le lendemain matin.
Le réveil fut des plus surprenant, nous étions tout les 3 au sol d'un camion, au milieu des 3 sentinelles de tout à l'heure.
Le sergent se propulsa hors du camion, ma 2eme collègue fit de même, le camion stoppa et les soldats sortirent.

Une fusillade démarra, je pu saisir ma MG et abatis 2 robots. Cela tourna à notre avantage jusqu'au moment où leur chef tira une fusée éclairante dans le ciel.
Faisant fuite à bord de leur camion tout terrains, le sniper aperçue avec sa lunette, un camion et un drone volant sur notre ancienne position.

De retour au QG, les restes des sentinelles dévoilèrent leurs petits secrets. Il y a une ville au nord est, composé de machines. Ils seraient commandé par une entité bio-organique(je me trompe peut être de thermes^^).

Nous avons également débloqué une station de métro, le code a put être craqué.

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [ Polaris V3 ] WolfHound Chronicles   Mer 16 Fév - 10:31

note du Dr Blobharry dans son journal

"Petite halte à Ivory Town afin de préparer notre prochaine expédition, direction les Tower lakes au sud-est de l'île. Nous préparons le matériel et formons au final une équipe de 8 personnes a savoir Harisson, Ford, Sorib, John, Ver Haiden, 2 militaires ainsi que le très attendu Johny Walker.
L'itinéraire désigné passant par le tunnel nous empruntons les boyaux durant 2 heures, prenons a droite puis au bout de la galerie nous apercevons enfin de la lumière.
A la sortie nous nous retrouvons dans ce qui semble être un bâtiment administratif mais sont exploration ne nous en apprend pas plus, seule découverte, nous voilà au bord de ce qui serait une ville où chaque batiment est entouré de canaux tout cela formant un réseau fluvial au sein de la cité.
Nous décidons de partir vers le plus grand bâtiment et apercevons des enfants qui jouent. OUI des enfants !! Ceux ci ne nous ayant pas vu nous nous cachons pour observer. Une dizaine de minutes plus tard un groupe d'une quizaine d'hommes (age approximatif 20-25 ans) arrive a bord de ce qui semble être des crocodiles domestiqués (nom de code Moto/croco= Mocro). Les enfants se réfugient a l'interrieur et aussitot d'autres adultes sortent du bâtiment armés de lances et de diverses armes primitives. S'en suit une altercation entre les chefs de chaque groupes mais sans effusion de sang. Les groupes se séparent finalement et disparaissent, nous nous préparons a nous approcher lorsqu'une fillette sort du bâtiment et nous fait signe. Sorib, John et johny ce porte alors a sa rencontre et la suive à l'interrieur. Les "humains" s'ils en sont (ces créatures se rapproche en effet assez de l'homme mais possèdent une hypercroissance de la boîte cranienne appellée unanimement "Tête d'ampoule")
Ils parlent aussi notre langue et se montre tout a fait amical a notre égard. Une fois l'expédition regroupée nous rencontrons le chef de cette tribu, un vieil homme imberbe avec une couronne de lière tressée, nommé l'honorable Jobo. Il nous apprend qu'un autre groupe d'explorateurs (sans doûte la précédente expédition) est venu il y a de ça une année et leurs ont appris notre langue (cette "race" semble avoir une qualité d'assimilation exeptionnel !!)
Sont village est apparement en conflit avec la nouvelle génération (20-30 ans) dût au passage de l'ancienne expédition. Une quizaine d'entres eux dont le fils du chef ont décider de faire secession. Nous passons la nuit dans le bâtiment et le chef nous organise une rencontre avec son fils.
Apres la réponse de ce dernier nous nous rendons au lieu de rendezvous et entamons une discution qui tourne vite a la négociation puis ... ben qui tourne mal...
plusieurs "têtes d'ampoules" sont abattues mais le fils arrive finalement a s'échapper. Nous capturons l'un d'entre eux et decidons de l'utiliser comme guide grâce a la bonne vieille technique du "tu m'obéis ou j'te butte" utilisée par Ver Haiden.
La dissection d'un des cadavres m'apprend qu'ils sont feriles et ne possèdent pas de code barre enrevanche les mocro en possèdent.
Notre "Ami" nous apprend aussi que Richard Halper fessait apparament partie de l'expédition précédente et qu'il aurait été guider dans les marais a la recherche de quelque chose. Dans un élant de "générosité" il nous indique aussi l'endroit ou se réunissent sa bande.
A la tombée de la nuit nous décidons donc de nous rendre là bas. Johny et un militaire se placent sur un toit non loin de là tandis que john et moi neutralisons les mocro pour éviter toute nouvelle fuite. Ver Haiden nous fit alors une nouvelle démonstration de ses talents de négociateur en criant une chose comme "aller petite **** a tête d'ampoule sort de là ou je rentre !! et pour ponctuer sa phrase il donna l'ordre a Johny Walker d'abattre une sentinelle. Ce dernier, utilisant son "magnum de précision" fit preuve de tellement de zèle dans cette tâche que les murs d'une pièce ce retrouvèrent bientôt crépis de cervelle. Une fois encore cette technique se révéla fructueuse puisque le fils du chef (Doba de son nom) annonça qu'il allait sortir pour négocier. Il passa donc la porte et contre toute attente ce jetta au sol. A ce moment Johny Walker fit de nouveau usage de son arme et sépara le bras gauche de Doba du reste de son corps. Se fut alors une nuée de dards empoisonnés qui nous atteint, John, Ver Haiden et moi, Ceux ci provenant de la dizaine d'humanoïdes sortis par les fenêtres sarbacanes au poing.
Le réveil nous fis comprendre que les dards étaient imbibés de somnifères et c'est en tentant de bouger que nous nous sommes rendus compte que nous étions ligotés.
Doba fit alors irruption dans la pièce et en s'adressant a Ver Haiden, lui dis que les négociations pourrait reprendre dès que les deux parties serait sur "un pied d'égalité). Il sorti alors une machette et "sépara" le bras gauche de Ver Haiden du reste de son corps.
C'est donc blessés, captifs et passablement nauséeux que nous devront poursuivre les négociations.
Johny Walker quant a lui, échappant au "têtes d'ampoule", se mis en route pour prévenir le Major Krivska (ou Colonel, Captaine, Sergent... bref le gradé quoi) afin de monter une équipe de secours.

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ Polaris V3 ] WolfHound Chronicles   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ Polaris V3 ] WolfHound Chronicles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Polaris V3 ] WolfHound Chronicles
» [Fan-Fiction] Bionicle Chronicles 9: La Guerre des Vortex - Part II
» Nouveau site officiel de Polaris
» Polaris
» Sonic Chronicles La Confrérie Des Ténèbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trollquipeut.com :: Le jeu de rôle :: Rapports-
Sauter vers: