Trollquipeut.com

Forum de Jeux de Figurines, de Cartes et de Rôles des Pyrénées
 
AccueilPortail - TrollCalendrierRechercherS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   Jeu 11 Oct - 20:45

Note personnelle concernant l'affaire 019D812.
Agent : Joshua
Septembre, lundi 1er, 2012

Au premier jour, un groupe d'agents du gouvernement a été réunis.Sans corrélation apparente et pourtant tous dans la même pièce, baignant dans le même silence gênant.
Je n'ai jamais croisé aucun d'entre eux ni même reconnu leurs visages.

Dans ce grand hangar glauque, on nous a fait patienté avec des donuts et du café froid, le bon vieux remède pour un trajet fait à la va-vite...

*Plonge dans son verre de café*
"Joshua ! Votre billet pour votre prochaine mission, ça vous f'ra bouger un peu"
"Euh ouai... Mais pour ou ?"
"Écoutez, prenez donc ce billet et cassez vous, y'en a marre de vous voir roder près d'la machine à café alors hop, billet, avion. Bon vent !"

Sympa, un lundi matin.

Dans cette ambiance bizarre, deux types bizarres nous briefent sur une affaire bizarre où il faudrait opéré bizarrement... "Dans le feutré" qu'ils ont dit.
Selon le dossier, une affaire de tueur en série le long d'une route, dans un de ces vieux patelins pommés au milieu de rien...

Bref, nous voilà tous engagés dans le même néant d'informations périmées.
Trajet silencieux, comme la réunion d'ailleurs... Mais bon sang, Qui sont ces gens avec qui on m'a collé ???
Déjà, pour une opération "dans le feutré"... 6 agents envoyés dans la brousse. Ça pue l'embrouille.

L'agent Hobson, un des deux types du hangar, nous a parlé de nos contacts sur place. Le Major Garett, du FBI et le Shérif Colorados.
Le premier, assez mécontent de voir débarquer l'ingérence de différentes agences gouvernementales. Le second, coopératif, un indien.

A peine arrivé, déjà au travail, l'équipe d'inconnus se met à mitrailler de question les deux bouseux.
Combien ? Où ? Profil du meurtrier ? Témoins ? Dates ? Comment ?
Après des minutes de détours et d'enrobages pour nous faire comprendre qu'on les emmerdes, on a eu droit à quelques éléments de réponses :

le tueur présumé serait un homme blanc de 40 ans, intelligent et instruit.
Probablement déchu de son rang ou de son poste haut placé.
Il ne se dégage aucune cible ou type de cible parmi les victimes. Famille, homme seul, femme seule. Des étrangers autant que des natifs. Aucune correspondance d'archétype.
Premier meurtre il y a un mois environ.


Là déjà, ça pue. Un type qui tue, autour d'une route, sans même une cible précise. Ça sentait la guerre de territoire. Après tout, avec cette réserve d'indiens à deux bornes, c'était pas improbable.

L'équipe réunie semble tenir la route. En fin de compte... Y'a des idées, des conneries aussi, mais y'a quelques idées.


Y'a quand même quelque chose qui me trouble... Ce tueur réponds à aucun des critères du tueur en série.
C'est pas un psychopathe et c'est pas un idiot du village.
Il tue forcément par besoin, mais c'est pas un besoin psychologique de provoquer la mort... Je reste persuadé qu'il est à la recherche de quelque chose et que ces meurtres ont une raison.
Les gens de l'équipe veulent pas piger ça. Pour eux c'est forcément un fou.

Après avoir passé une bonne partie de notre première journée à plancher sur des preuves écrites par les autres, on a décidé de sortir du bureau et de voir comment ça se passait sur cette fameuse route.
Enfin... Ça c'est "l'homme à la DS" qui l'a dit... J'y étais bien moi, dans ce bureau. Au frais. A l’abri des balles.

Le groupe, déjà pas bien soudé, se sépare : 4 vont faire un tour en bagnole, 2, à la morgue.
Le sort en a décidé que j'allais dans la voiture.

Sur la route, rien de bien extravaguant. Des consanguins, du sable et du rien, beaucoup de rien sur des kilomètres...
On a essayé de tracer un itinéraire ou un schéma par rapport aux endroits où ont été retrouvé les cadavres ou les voitures des victimes. Mais encore une fois, rien.

L'un des meurtres était celui d'un pompiste. "L'homme à la DS" a dit que puisqu'on était déjà sur la route, autant aller voir la-dite pompe... Pas mauvaise l'idée. Y'aura pt'etre des caméras.
Malheureusement, l'unique caméra montre rien, si ce n'est la victime qui quitte son travail à l'heure prévue, a peu près une heure avant qu'on retrouve son corps froid a cinq cent mètres au bord de la route.

La gérante nous dit qu'il était réglo, même si son profil familial disait le contraire.
Mais c'était pas une vengeance où même une dette, ca collait pas avec le reste...

C'est là qu'on a reçu un coup d'fil des 2 qui étaient à la morgue. On avait enfin le point commun à tout ça : Toutes les victimes retrouvées avaient été éventrées. Soit la blessure avait causé la mort, soit c'était post-mortem, mais y'avait quand meme cette eviscération.

J'avais raison, ils allaient peut être enfin écouter mon hypothèse du besoin de tuer non psychologique ?

La nuit tombant, on décidait de se réunir dans un steack-house des plus pittoresques. Si on avait pas été au texas, on s'y serait cru. Un accent à couper au couteau, ce chapeau débile et ces bottes cloutées... Une vraie cantine à pécore.
Après ce repas, on discutait encore de l'affaire et j'arrivais enfin à leur faire comprendre que pour le tueur, la mort de ses victimes n'était pas le but, mais qu'il recherchait bien quelque chose d'autre... Et vraisemblablement, dans leur ventre/corps/organes.

Pendant que... Que machin, enfin, l'une d'entre nous, bossait dessus toute la nuit, on partait se coucher.
Le lendemain, elle n'avait pas eu de révélation. Haha.
Nouvelle journée, même fonctionnement, on se sépare pour essayer de trouver des éléments.
Je continuais à suivre "l'homme à la DS".
Le hasard fait bien les choses.

En cherchant des traces d'un père et de son fils, partis pécher. On est tombé sur des indiens, sympa les autochtones. J'pensais qu'on serait reçu à coup de tomahawks, mais non.
Ils nous ont donné l'adresse d'un ermite qui avait l'habitude de croiser les pécheurs. Gris-faucon.
Cet espèce de vieille chouette nous a juste sermonné sur des conneries sur les esprits, comme quoi l'esprit malin était là, qu'il rôdait dans la région depuis trois ou quatre semaines. Depuis le début des meurtres donc. Quelle lucidité. Hum.

Même si je pensais qu'il fallait mieux le laisser tourner à la ganja dans son coin, "l'homme à la DS" voulait rencontrer ce que le vieux appelait "Les anciens" du village, sorte de chamanes tribaux (Cf Ganja). Qu'ils sauraient sûrement ce qui perturbe la terre, mais qu'ils étaient partis pour communier... Bref, ramassis de foutaises.

Dans mon coin, je commençais à penser à la raison qui liait ses meurtres. Porphyrie, cannibalisme, besoin d'organes... Y'avait forcément quelque chose dans ce genre là.

Les deux autre membres du groupes, partis en hélico, nous ont appelé...
Elles avaient retrouvé une bagnole, enfouie au milieu de rien.

Une fois sur place, la bagnole était bien là. Et quand l'idée leur est venue de la déterrer et d'en voir le contenu, "l'homme à la DS" et moi même décidions d'aller nous placer plus loin. Trente mètres plus loin.

Une fois les portes dégagées et ouvertes, on s'est dit qu'on avait fait le bon choix, surtout quand on a vu l'un des deux vomir son T-bone de la veille.
Dans la voiture, un cadavre sur le siège conducteur. Mais le plus étonnant, c'est qu'il était mort éventré. Et attaché. Au volant de ses bagnole.
Se sentant obligé de mettre les mains dans le cambouis, on a eu droit à une autopsie en direct.
Il lui manquait un organe. Arraché violemment, comme les autres victimes nous apprenait-elle.

Ca confirmait l'hypothèse du mobile mais écartait celle du besoin d'organe. Mais pour quoi ?

Après une fouille approfondie de la voiture et des papiers qu'elle contenait, on a trouvé qu'il s'agissait du cadavre de Monsieur Kenet Braveman, policier de son état, qui avait disparu il y a quatre semaines.
Ce qui correspondait étrangement à la date des premiers meurtres. On a tout de suite penser à une victime supplémentaire... Mais un coup de fil de son patron nous a fait déchanté.

Ce flic, bon père de famille et époux dévoué, était porté disparu et recherché. Pour le meurtre de ses deux enfants et l'enlèvement de sa femme.
Encore une fois, un bon gros merdier de profiler... Un type sans histoire pète son plomb, flingue ses gosses et kidnappe sa femme... Pour finir, le type s'enterre dans sa propre bagnole, s’assied au siège conducteur et s'ouvre le ventre avant de s'arracher un organe.
Facile.

On en avait déduit que c'était la femme. Et ca résolvait pas mal de choses. On lançait une recherche sur ses antécédents psychologiques avant de réfléchir sur la concordance des faits.

La femme était tarée, depuis plus ou moins longtemps, elle finit par oublier de prendre ses cachetons, flingue ses gosses. Son mari voit ça, l'embarque et décide de fuir avec elle. Ils arrivent ici, elle pète de nouveau un cable et finit par eviscérer son mari, enterre la bagnole et disparaît dans la nature.
Ensuite, elle continue de tuer, sûrement à cause d'une Porphyrie psychologique ou pour assouvir son besoin de cannibale.
On recoupe le profil d'une femme avec les différents meurtres :
Certains sont morts par balle, principalement des hommes mûres, et la plupart du temps par l'arrière ou le coté. Par surprise donc. Elle les aura attiré avant de les mettre en confiance et de les tuer pour ensuite faire son affaire.
Personne ne se méfie d'une femme sur le bord d'une route, en train de faire du stop ou demander de l'aide. Même pour le coup du pompiste ca marchait ! Il aurait vu la donzelle en rentrant chez lui, aurait voulu l'aider... Et couic.

Ca collait parfaitement. On tenait la tueuse. Nous manquait plus que la confirmation qu'elle était fol-dingue et on y était. Demain chacun pouvait bouffer son donuts chez lui.

C'était sans compter sur un profil mental incompatible. La bonne dame était une mère de famille exemplaire. Et c'était bien son mari le meurtrier.

Le soufflé tombait aussi vite qu'il avait gonflé.

Cependant, je restais persuadé que l'hypothèse du besoin physique et physiologique était la bonne !
C'est la révélation de l'une des agents du groupe qui l'a prouvée.
Une précédente affaire sur laquelle elle a bossé, l'affaire "Red vaillant".
Les victimes n'étaient pas liées, aucune correspondance, si ce ne sont ces eviscérations et ces organes manquants...
Le sang des victimes de Red Vaillant contenait une molécule inconnue, une sorte de phéromone. Mais apparemment, ces "phéromones" appelaient au meurtre. Le porteur se faisait tué pour que le tueur récupère ces molécules.
Et Red vaillent avait fini éventré, comme ses victimes.

Un autre début de piste ? Merci à... Bah, merci à qui d'ailleurs ?
C'est là que nous nous sommes rendus compte de notre grande bêtise. 2 jours sur une affaire importante et personne ne s'était présenté. 2 jours à bosser avec des inconnus.
On a tout de suite décidé de réparer l'erreur...
Nous avions un médecin qui avait fait la guerre, une profiler, une psychologue et moi même, analyste de probabilités. Quant aux deux derniers... m'en souviens plus. Devait pas être important.

Après cette grande explication, nous en revenions à notre affaire et j’émettais l'hypothèse suivante :
Si la molécule se transmet de victime à tueur... Et que le tueur devient une victime... Alors son tueur deviendra une victime un jour, on obtient une suite de meurtre.

Admettons que le meurtre de Red Vaillant soit le point d'origine :

Semaine – 8 : Meurtre de Red vaillant

Semaine – 6 : Début des meurtres dans la ville de K. Braveman

Semaine – 4 : Mort de K. Braveman

Semaine – 3 : Début des meurtres le long de la route

Nous sommes donc en présence d'une chaîne de meurtres :
Par besoin physiologique
Par eviscération
Ayant pour cible les gens porteurs de cette molécule inconnue.

Nous sommes tous tombés d'accord sur la viabilité de cette hypothèse... Mais N'avons toujours pas trouvé l'identité du dernier tueur en date. Même si du coup, la femme de Braveman devient une tueuse potentielle si elle est porteuse...

Toutes ces élucubrations et ces idées ont duré une bonne partie de la soirée. Un détour vers le steak-house s'imposait avant d'envisager une nuit de sommeil, pour le moins troublée par tout ça.

Au réveil, la nuit avait pas eu l'effet de repos escompté. Certains des membres de notre groupe ont fait un rêve troublant, pas un rêve commun, mais un rêve sur le même sujet.

Enfin, tout ca pour dire que toute cette histoire nous remuait déjà bien assez avant qu'elles nous expliquent leurs rêves... L'une avait rêvé de grottes, qu'un renard était venu lui demander de l'aide dans une grotte... Et pendant qu'elle continuait son explication, je laissais mon esprit se perdre dans nos souvenirs de la veille...
Grotte... renard... Rêve... Grotte ???

"Grotte, tu veux dire, comme celles que scouatent les grands chamanes des indiens ?
C'pas ça qu'il disait l'autre vieille-chouette grise là ? Que leurs anciens étaient partis communier dans des grottes quelque part dans le vaste rien de la région ?"
"Maintenant que tu le dis, pourquoi pas, mais dans mon rêve, je ressentais un fort sentiment de danger."

D'un commun accord on a donc décidé d'oublier d'écouter le second rêve et on est retourné voir l'Ermite toxico, accompagné du Sherif qu'on avait, bien entendu, mis au courant du danger présumé de leurs chamanes.

Après trois plombes de délibérations sur le pourquoi d'aller sauver les fumeurs de ganja. On a fini par rejoindre une grotte qui collait à la description précise qu'en avait fait l'une des rêveuse. Une grotte aux parois moussues.

Arrivés sur place, il s'est passé quelque chose de bizarre, là, comme ça, au milieu de rien, j'lance ma pièce... Et paf. J'la rate. Et elle retombe par terre, mais sur la tranche...
Armé d'une foi inébranlable envers mon porte-bonheur, je décidais de rester à l'extérieur de la grotte pour garder les véhicules. Laissant les hommes de terrain faire leur travail.

A cause du profond respect pour ses traditions, le Sherif décidait de rester dehors aussi.
C'est donc là, au milieu du grand rien américain que nous avons attendu, jusqu'à entendre des coups de feu et quelqu'un qui remontait de la grotte en courant...

"Venez en bas ! Vite !"
Pensant avoir à faire à une situation dramatique, j'ai suivi l'agent Psychologue pour me retrouver dans une immense grotte moussue où gisaient, suspendus aux parois, les trois cadavres des ancêtres indiens, éventrés.
Dans cette ambiance macabre et âcre se tenait mes quatre autres compères, toute arme dehors. Et à leur centre, un indien torse-nu qui baignait dans son sang.

Son regard était trouble et ses yeux presque noirs; Il avait du sang séché sur le menton, trace d'une consommation récente...
Immobilisé et plus très vivace, ils ont fini par l'emmener aux véhicules pour l'évacuer et l'interroger.

Il ne nous restait plus qu'à annoncer le décès de ses guides au Sherif...
2 des nôtres, la Psy et l'ancien médecin, décidaient de rester sur les lieux pour prélèvements et au cas ou le Sherif aurait besoin d'aide.

On était en route pour l’hôpital le plus proche, c'est à dire à 50 bornes... Quand on a reçu un appel de détresse des deux agents, la psy a été blessée par le shérif et ce dernier aurait pris la fuite. D'après ce qu'elle balbutiait, la dernière fois qu'elle a croisé son regard, il avait les yeux presque noirs...

A l’hôpital, le suspect a été pris en charge par des urgentistes que j'ai bien pris soin d'isoler afin d'éviter tout risque d'infection... Il fallait être prudent, cette molécule inconnue pouvait se transmettre par l'air, par contact... On ne sait encore rien d'elle.

Alors qu'ils en avaient terminé avec le suspect, notre coéquipière arrivait, elle était bel et bien blessée au flanc, par une arme blanche.

Une arme blanche, noire.

C'est ce que nous a dit décrit la médecin. Une lame noire avec un pommeau bizarre.
Encore une autre interrogation... Beaucoup trop pour une enquête sur un tueur en série dans la cambrousse.

Tout ça s'est passé cette dernière journée. Il fallait que je pose tout ça sur papier pour pas virer maboule. Il y a trop de choses qu'on comprends pas, trop de choses hors de notre portée ou de notre compréhension pour que ça soit une simple affaire de faits divers.
Reste à savoir si ceux qui nous ont envoyés là dedans savait à quoi on aurait à faire.

"L'homme à la DS" m'a parlé d'un truc bizarre aussi... Apparemment, il aurait été aidé pendant notre enquête, une jolie petite enveloppe, posée dans sa chambre lors de notre dernière nuit là bas. Qui ? Pourquoi ?

Trop de questions pour une simple affaire de meurtres de touristes.

Cependant, j'ai bien peur que les principaux objectifs de la mission n'aient pas été remplis...
Les morts vont continuer, selon notre déduction...
Le coup de "Mission dans le feutré". Le plus beau de nos échecs... Avec le foin que va faire l'histoire des 3 fumeurs de ganga retrouvés pendus dans leurs grottes, on va encore en entendre parler aux infos...

Une belle foirade. En rentrant demain, j'me prépare un beau petit carton pour migrer jusqu'au service des archives... Ça me laissera le temps pour retrouver un rythme cardiaque normal.

Prochaine fois. Je t'écouterai...
*Lance sa pièce en l'air d'un coup de pouce*

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   Mer 14 Nov - 1:36

Rapport de l'agent Faucon:

A mon arrivée dans le hall, deux vigiles me demandent mon carton d’invitation reçu la veille avec juste un mystérieux triangle vert dessus. Je le leur montre. Ils me font entrer dans la salle de réception où se trouve l’agent Fox. Peu de temps s’écoulent, et nous sommes rejoints par Félix, Feyd, Agent Johnna et Falon. Ensemble, nous parlons de notre mise au placard suite au fiasco de notre précédente mission. Puis, mes yeux se tournent vers le tableaux donneur des donateurs de la soirée de gala, j'y découvre une certaine Mlle Green, la regardant d’un peu plus près, je découvre que Mlle Green est architecte, le symbol de son cabinet étant un triangle vert sur un rectangle blanc..coincidence ???.

Puis, vint le moment des donations, une hôtesse s’approche de nous avec un plateau d’argent sur lequel se trouve une enveloppe. Nous l’ouvrons. Il est écrit : « suivez le lapin blanc ». Or, en détournant notre regard vers le cou de l’hôtesse, nous apercevons son tatouage : un lapin blanc. Je décide de la suivre, et je me retrouve dans un couloir rempli de plusieurs plateaux contenant des verres vides ainsi que d’autres plateaux remplis d'assiettes sales. Au bout de ce couloir, j’aperçois l’hôtesse me montrant une porte sur la gauche où il est inscrit « réserve ».

Je décide d’entrer. A l’intérieur, il y a les deux vigiles (rencontrés récemment dans le hall) et une femme ayant la quarantaine. Les autres m’ayant suivi, entrent à leur tour. Cette femme, nous informe que le "Delta-Green" souhaite nous recruter. Nous l’interrogeons et elle nous répond que « la personne qui est venu nous voir, faisait parti d’une organisation nomé Magestic 12, la Némésis du delta green qui a été dissout suite a des événement et que certaines personnes, d'ancien delta green ont recrée l’organisation plus tard mais sous couverture.
Après cet échange d’environ trois quarts d’heure, Mlle Green nous donne des billets d’avions en direction de la Californie. Elle nous précise qu’une voiture nous attendra à notre descente. Elle rajoute au vue de certaines personnes sceptiques « si vous êtes intéressés, vous prenez l’avion sinon vous êtes libres de partir. Après quelques échanges avec les autres agents sur cette proposition, Feyd, Fox et moi même décident de partir de suite. Pendant ce temps, Félix et les autres réfléchissent encore. Quelques minutes plus tard, Félix et Falon nous rejoignent, et nous expliquent que l’agent Johnna a préféré partir au chevet de son père et qu’il réfléchi à la décision de nous rejoindre ou pas.


Je prends l’avion, arrivé sur place, comme convenu, un Van nous attend. Ce Van est à mon nom. Il y a dans la boîte à gants, une enveloppe kraft contenant plusieurs documents notamment :
• un rapport de l’agent Léonard
• une lettre d’un vétéran : Harold Talbot,
• une plaquette sur le ville de Moonlight Cove
• l’ordre de mission.
Cet ordre nous demande d’enquêter sur des morts et des disparations inquiétantes survenu à Moonligth Cove. C’est une ville balnéaire de Californie.

Félix prend le volant et part en direction de la ville, arrivé sur place, le groupe décide de se faire passer pour des cadres de Texaco (entreprise pétroliére), qui sont là en séminaire.
Le maitre d’hôtel nous demande si nous voulons une chambre. Nous l’informons que nous avions déjà réservé. Mais pour lui, aucune réservation n’est inscrite sur son registre. Il nous propose alors, de prendre plusieurs chambres et me fait remplir un formulaire que je truffe d’informations de l’un des cadres de Texaco. Le maître d’hôtel nous dit que le restaurant de l’hôtel est fermé mais qu’à cette heure, un restaurant mexicain est ouvert pour manger. Felix, Feyd et Fox décident d'aller au mexicain.
Falon et moi décidons d'aller faire un tour dans un bar. Arrivés sur place vers 23h30 - minuit, nous remarquons la présence de quelques personnes qui boivent peu d'alcool et mangent beaucoup, certainement trop car ils se resservent. N’ayant pas mis mes oreilles dans au placard, j'entends parler de sport ainsi que de la société Miryade. Vers 1h du matin, nous regagnons Cove lodge Hôtel. Sur le parking, nos trois compères nous attendaient. Nous montons dans l’une des chambres et chaque groupe rapporte ce qu'il a vu puis ensemble nous prenons une décision afin de savoir notre orientation de travail pour le lendemain avant d’aller nous coucher.

A 6h00 du matin, le téléphone sonne c'est la réception qui m'appelle pour me réveiller comme je l’avais précisé sur le formulaire. Je me lève, je m’habille et je pars faire mon footing matinal sous une pluie fine. Je rentre enfin et je prends mon bon petit déjeuner.
Vers 10h00, les agents me rejoignent et prennent enfin leurs petits déjeuners, pendant ce temps nous parlons du déroulement de notre journée. (Qui fait quoi ? où allons-nous ?...)
Nous commençons par aller acheter des vêtements .
Puis, nous décidons de nous séparer. Félix, Feyd et Fox vont interroger Harold Talbot, le vétéran. Falon et moi décidont d’aller à la bibliothèque pour faire des recherches sur les cadastres, les vignobles, les morts et l’entreprise Miryade. Dès que nous terminons, nous proposons de faire des prélèvements d'eau et de nourriture afin de les envoyer à un laboratoire privé pour les analyser.
Vers 13h00, tout le monde se retrouve pour un petit débrieffing. Nous apprenons des autres que le vétéran a vu plusieurs corps passés pour être incinérer à la morgue. Il dit se rappeler de plus d'une vingtaine de corps ont mystérieusement été incinéré dans des conditions plutôt "bizare". Pour lui, la police est impliquée car elle a également ramenée des corps mutilés, et enroulés dans des couvertures. Suite à ces révélations, le groupe décide de mettre une camera ainsi que des micros au commissariat. Pour y arriver, ils vont prétexter un faux vol à la tire.

Fox et moi même partons au commissariat pour effectuer cette pose des micros et de la camera pendant ce temps Félix va poser une camera sur pied au domicile du vétéran.

Arrivés au commissariat, un policier nous accueille derrière sa vitre blindé et nous demande de patienter le temps qu'on vienne nous chercher pour faire la déposition.

Quelques minutes plus tard, un policier vient nous chercher pour nous emmener dans son bureau. Il commence à écrire notre déposition. Pendant ce temps, j'inspecte le lieu afin de trouver la meilleure position pour adapter au mur la caméra ainsi que le micro. Pendant cette interrogatoire, Fox me demande d'aller chercher de l'eau et j'en profite pour mettre avec habileté la camera qui aura une vue d'ensemble sur la pièce, puis j’intègre le micro près de la machine à café. Par chance, j’y arrive sans difficulté, et je rejoins l'agent de police ainsi que Fox. L'agent nous dit qu'elle a peu de chance de retrouver le portefeuille de Fox mais que lui et ses collègues vont faire le nécessaire.

De retour à l’hôtel nous nous relayons devant les consoles d’écoute afin de surveiller le moindre mouvement soupçonneux ou la moindre parole suspecte. Pendant ce temps, Félix profite du brouillard pour aller poser un micro dans la voiture du Shérif Watkins.

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   Lun 26 Nov - 23:03

Notes personnelles : affaire de Moonlight Cove


Je vais vraisemblablement mieux. Malgré le coup que j’ai pris, je ne ressens aucune douleur, et la cicatrice est formée. Sa blancheur m’inquiète mais ça doit être du au contexte… Une lame noire étrange manipulée par un shérif indien complètement fou dans une grotte de shaman… Je devrais peut être allé consulter un médecin mais mon compte en banque me conseille d’attendre des jours meilleurs…

Nous avons mis en place des caméras et des micros dans le commissariat de Moonlight Cove ainsi qu’un micro dans la voiture du shérif. Nous pensons qu’en surveillant les policiers du coin qui trempent vraisemblablement dans cette affaire étrange de cadavres incinérés, nous finirons par récolter suffisamment d’indices et nous tirer loin d’ici.


Samedi soir, nous nous retrouvons tous dans la chambre de l’agent Falcon pour observer l’activité au commissariat. Rien de particulier hormis le shérif Watkins qu’ont voit crier sur ses larbins à cause de la fenêtre cassée de sa voiture de fonction. Il soupçonne les ados du coin, je me sens soulagée. J’ai eu peur que les soupçons se dirigent vers notre groupe, soit disant en séminaire…


L’agent Falcon a reçu un mail d’un de ses contacts (un certain M. Spiner) et souhaite nous le faire partager : Myriad est une entreprise de conception, production et vente de tests de grossesse en Californie. Elle serait une filiale d’une corporation tentaculaire du nom de Red Oméga, dont les ramifications vont jusque dans le juridique, le militaire, le btp, le sport, etc. Bref un peu tout. Impossible de savoir qui dirige cette corporation et le fonctionnement de Myriad reste flou, l’entreprise semble indépendante dans son fonctionnement et sa gestion. Autre fait troublant, l’entreprise est totalement clean au niveau budgétaire. Ils payent leurs impôts au centime près, ils donnent les bénéfices à des œuvres caritatives, pourtant du fric semble disparaître sans montrer aucune activité illégale.


L’agent Fallon nous interpelle à son tour sur ses recherches personnelles. Elle trouve étrange le fait que le shérif et Myriad soient arrivés à Moonlight Cove au même moment, il y a 5 ans. Mais cela peut être du au hasard, le shérif est arrivé en début d’année alors que Myriad en fin. Elle nous parle de la marina de Moonlight Cove, construite il y a 10 ans par le maire de la ville, Obadiah Morrow, troisième du nom.


Il y a 5 ans (là ça commence à faire beaucoup pour la même année), il y a eu un tremblement de terre, faisant resurgir un chalutier qui avait coulé au large il y a près de 60 ans ! Ce chalutier serait à présent la pièce maîtresse du musée de la mer de MC. Il serait intéressant d’y jeter un œil… Bref la marina serait financée en partie par la mairie et en partie par le maire lui-même. Mouais… je ne sais pas très bien où ça nous mène. L’agent Fallon nous annonce ça comme quelque chose d’important et de troublant, mais j’ai l’impression que c’est la mission qui nous rend tous très sensible au moindre fait sortant de l’ordinaire, pour ne pas dire un peu paranoïaque.


L’agent Félix a également fait des recherches sur le financement de la police municipale, qui semble être suréquipée. Ils sont subventionnés trois fois trop (en armement, informatique, effectif, etc.) par la mairie.


J’ai l’impression de ne servir à rien dans cette affaire. J’avoue, j’ai un peu peur. Cela m’inquiète parce que je suis un agent et que ce n’est pas la première fois que je suis blessée mais… C’est cette lame et cette cicatrice…


Toujours dans la chambre de l’agent Falcon, nous regardons distraitement les caméras donnant sur le commissariat tout en discutant de la suite de notre affaire. Un homme dans un costard dont la valeur pourrait facilement rembourser mes frais d’hôpital débarque dans le commissariat. Il demande à s’entretenir avec le shérif. Son nom est Shadler. Le shérif et Shadler s’entretiennent dans son bureau et l’homme au costard repart une heure après.


Dimanche matin, je pars prendre mon petit déjeuner seule, sans attendre les autres. Le réceptionniste m’annonce qu’un « ami » à nous est arrivé et qu’il nous attend : cet « ami » est en réalité l’homme à la cigarette. Je me méfie de lui mais apparemment je suis la seule. Les autres me rejoignent et engagent une discussion avec lui. Je préfère m’éloigner et prend mon petit déjeuner seule. Personne ne sait qui est ce type. On sait seulement qu’il a le bras suffisamment long pour nous couper les vivres et cet élément me semble suffisant pour ne pas discuter avec lui de notre présence ici.


Il annonce aux autres agents, avec un ton méprisant, que nos actions sont connues de lui et d’autres personnes. Qui est ce type ? Qu’est-il venu faire ici, à part nous narguer ?


Je commence à soupçonner une taupe dans notre groupe, compte tenu des détails qu’il semble déjà connaître sur nos agissements à MC. Il sait que nous avons posés des caméras au commissariat, mais il sait également à quel endroit.


Je retourne dans la chambre de l’agent Falcon, accompagnée de l’agent Fox et Falcon lui-même. On aperçoit Watkins informer ses subordonnés de l’arrivée de l’associé de Shadler, et leur dire qu’il ne faut aucun « accident » « aujourd’hui et que s’il y a besoin de faire une démonstration, ils le feront au commissariat. Watkins se rend ensuite au crematorium.


Partagée entre l’envie de savoir ce que mijote l’homme à la cigarette et Watkins, je finis par trancher. L’agent Fox part « espionner » la conversation de l’agent Fallon et Félix partis discuter avec l’homme à la cigarette. L’agent Falcon et moi-même décidons de partir voir Talbot. Nous craignons que d’autres cadavres n’aient été incinérés. Nous partons sans prévenir personne.


Chez Talbot : Aucun cadavre et le shérif se rend régulièrement là bas (1 à 3 fois par jour) donc rien de bien utile. Encore une piste qui ne mène à rien. Décidemment cette affaire nous fait tourner en rond…


Nous retournons à l’hôtel. J’apprend que l’agent Fox a dit ouvertement aux autres agents qu’elle soupçonne une taupe dans le groupe, quelqu’un ayant permis à l’homme à la cigarette de savoir que nous étions ici et ce que nous y faisions. Je ravale ma salive. Qui sont ses agents ? Ils sont jeunes et leur carrière également mais lorsque l’on soupçonne quelqu’un, on cherche des preuves et on le fait discrètement ! Evidemment, personne n’a répondu « oui oui c’est moi ! » La naïveté de l’agent me laisse perplexe. L’agent Félix nous apprend que l’homme à la cigarette serait là pour une mission qui n’a rien avoir avec nous et c’est le pur hasard qui nous a rassemblé. La crédulité des agents qui m’entourent commence à sérieusement m’inquiéter.

J’apprends à l’occasion que l’agent Fallon et l’agent Félix ont signé le papier que l’agent Falcon, l’agent Fox et moi-même avons refusé de signer, nous coupant les vivres par la même occasion. Je pense un instant, est-il possible d’avoir confiance en des gens qui ont signé un papier pour faire accuser injustement d’autres agents ? Je n’ai pas envie de rendre tout ça personnel mais je commence à regretter de m’être impliquer dans toute cette histoire d’agence secrète non gouvernementale avec une équipe en laquelle j’ai de moins en moins confiance.

Je ne vois ni l’intérêt de suivre les flics en patrouille ni d’aller visiter les locaux de Myriad alors je décide de rester à l’hôtel et de surveiller le commissariat.


Dans l’après midi, les agents fox, Félix et Fallon partent ensemble faire un tour en ville.


Fox m’appelle paniquée, il faut partir tout de suite. Ils se sont rendus jusqu’à un restaurant. Au travers des baies vitrées, ils ont aperçu une salle remplie de locaux occupés à des goinfrer. Apparemment, ils se seraient tous retournés vers eux, comme un seul. Une parfaite synchronisation qui eut raison de leur témérité. Ils ont peur pour nos vies et ne veulent probablement pas finir comme ces pauvres gens. Je ne peux que difficilement leur donner tort.


Finalement c’est une fausse alerte. Nous retournons ensemble au restaurant et après avoir évité de manger parmi les zombis, nous finissons par rentrer à l’hôtel.


L’homme à la cigarette se fait appeler Jack Times. Il annonce à l’agent Falcon qu’une personne en dehors de notre cellule a demandé les mêmes informations que nous. Nos caméras également auraient été piratées.


L’agent Félix nous informe que les armes que détiennent les flics sont des saisies de contrebande qui devraient avoir été détruits.

L’agent Fox, Falcon et moi-même cherchons à retracer le signal de ceux qui piratent nos caméras. Ainsi, je suppose que nous allons retrouver la trace de la personne qui a fait les mêmes recherches que nous, peut être un autre agent en couverture. Je me trompe, le signal remonte jusqu’à une antenne relai au centre ville pour arriver au central de police ainsi que dans les voitures de police.


Nous commençons à réfléchir à la suite de nos actions. Jack Times est dans la chambre. Je m’insurge de sa présence, l’agent Fox également semble être gênée mais mes propos déterminés ne mènent à rien. Les autres agents semblent lui faire confiance. Je travaille avec des amateurs ou je deviens paranoïaque. Je préfère la première hypothèse et cela n’a rien avoir avec les raisons personnelles qui me poussent à détester cet homme. Nous ne savons pas qui il est, il semble savoir beaucoup de choses mais donnent peu d’informations alors je ne pense pas qu’il soit nécessaire de lui faire partager nos connaissances. L’absence de supérieur et de véritable hiérarchie dans ce groupe rend nos enquêtes chaotiques et nous nous mettons souvent en danger. Je commence à vraiment penser que je ne survivrais pas longtemps parmi eux.


Les agents parlent de Myriad, pour eux, il est nécessaire d’aller se rendre sur les lieux. Une visite pour touriste, personnellement je ne pense pas que cela nous amène de quelconques informations. Nous manquons sérieusement de rigueur, de logique et mon badge et mon arme de service me manquent.

Puisqu’il a été décidé par la majorité que Jack Times pouvaient rester parmi nous, je commence à l’l’interroger sur les raisons qui l’amènent ici. Il est en mission et cherche à intercepter un salarié de Myriad. Il ne donne pas vraiment d’informations utiles.


Je pars avec l’agent Félix et Falcon chez Talbot qui ne répond plus au téléphone tandis que l’agent Fox, Fallon et Jack Times partent visiter l’entreprise Myriad.


L’agent Félix et Falcon entrent dans la maison de Talbot. Quant à moi, je préfère rester dans la voiture et surveiller la rue, au cas où des policiers passeraient par là ou autre chose… Les gens sont vraiment étranges dans cette ville. Les rues sont désertes. Je commence à avoir sérieusement peur pour nous tous. Les deux agents reviennent. Ils m’informent que les murs du rez-de-chaussée, chez Talbot, sont criblés d’impact de balles mais aucune trace de sang n’est présente sur les murs. Cet élément manquant intrigue l’agent Félix. Le chien de Talbot a été littéralement coupé en deux et son maître a disparu ainsi que la caméra au premier étage.


Nous partons au crématorium. Personne à l’intérieur. Nous commençons par fouiller un bureau et nous trouvons l’agenda du crématorium sur lequel, sans que cela nous étonne vraiment, aucune des incinérations de cadavres lacérés ne sont recensées. En ouvrant un tiroir, nous trouvons des affaires personnelles des pauvres victimes. Nous les prenons, comme preuve ! Mais preuve de quoi ? Nous ne sommes plus des agents officiels passant par les procédures standards d’une enquête ! Je crois qu’on patauge tellement dans cette affaire que le moindre élément nous semble indispensable à conserver.


Dans la chambre froide, nous trouvons Talbot sévèrement attaqué au visage. Nous trouvons également un corps mutilé d’une personne avec une très inhabituelle pilosité, un mélange entre un chien et un homme, dont la moitié du visage est manquant. Voir cette créature est juste insoutenable. Nous prenons des photos, je crois que l’on tient le responsable des morts étranges de cette ville.


Nous revenons à l’hôtel et échangeons avec les autres sur nos découvertes respectives. A Myriad, ils ont remarqué que l’entreprise est très automatisée et qu’un maximum de 100 personnes est nécessaire pour la maintenance alors qu’elle embauche plus de 500 employés. Que font les 400 restants ?


Nous voyons dans le commissariat les policiers s’agiter. Le shérif est décédé. Jack Times nous appelle et nous somme de quitter la ville au plus vite.


Il fait nuit, nous rassemblons toutes nos affaires dans les deux voitures et partons le plus rapidement possible.


Arrivés à la sortie de la ville, nous apercevons deux semi-remorques barrant la route et une voiture de policier au milieu. Ils nous tirent dessus mais nous arrivons à faire demi-tour.


Nous décidons d’aller à la marina, pensant que l’autre sortie de la ville est probablement bloquée et que seul un bateau nous permettra de nous échapper.


Lorsque nous arrivons devant la marina, nous distinguons une vedette noire et rouge qui va bientôt accoster. Trois flics et William Shadler se tiennent sur le quai d’embarquement, près à accueillir ce qui semble être « l’invité » de Shadler. L’agent Félix et l’agent Falcon, tous deux dans l’Audi, décident de foncer sur le ponton pour tenter de renverser en un strike risqué, les flics et Shadler. L’agent Félix pense que le seul moyen de s’en sortir et de prendre la vedette. Nous restons en arrière avec l’agent Fox et Fallon, pensant que cette idée est plus que risquée, sachant que nous ne savons pas qui se trouvent dans la vedette.


L’agent Félix manœuvre difficilement la voiture et finit par se planter. La voiture tangue et risque à tout moment de tomber à l’eau. Nous rapprochons le van pour récupérer les deux agents. Nous leur crions de nous rejoindre mais ils ne semblent pas nous entendre. Des coups de feu sont échangés entre les agents et les flics. L’agent Falcon réussit à mettre à l’eau un des policiers. Ils finissent par abandonner l’idée de prendre d’assaut la vedette noire, alors que Jack Times nous contacte par téléphone pour nous informer qu’il a à disposition un hélicoptère et que nous devons le rejoindre d’ici 15 minutes au stade de base-ball.


Les agents sautent dans la fourgonnette et nous entreprenons de sortir de la marina. L’invité spécial de Shadler, un grand homme blond, germanique peut être, sort de la vedette et se lance à notre poursuite. Il se déplace étrangement vite et finit par nous rattraper. Il saute et s’accroche à une portière du fourgon. L’agent Félix lui tire dans le bras et l’homme tombe à terre. L’agent Fallon lui tire dessus et manque de tuer l’un d’entre nous. Nous discernons de loin l’homme blond se relever rapidement après quelques roulades. Il ne parait pas blesser mais abandonne sa poursuite.


Arrivés au stade de base-ball, l’hélicoptère nous attend. Nous n’avons pas le temps de réfléchir, une horde de gens de la ville, transformés en chien-humains courent vers nous. Nous montons tous dans l’hélicoptère qui commence son ascension. Un des chien-humain tente de monter dans l’hélicoptère mais un coup de feu le fait rapidement changer d’avis, malgré lui.


Jack Times nous demande notre coopération pour l’aider à intercepter l’homme qu’il est venu chercher à Myriad. Etant donné qu’il vient de nous sauver et que nous sommes dans son hélicoptère, il parait difficile de refuser. Arrivée au dessus de Myriad, l’entreprise explose dans une déflagration impressionnante, manquant de nous engloutir sous des flammes gigantesques.


L’hélicoptère finit par atterrir dans ce qui semble être une base militaire. Jack Times nous demande de lui donner toutes les informations (vidéos, photos) que nous détenons sur Moonlight Cove afin de les dupliquer. Je crains qu’il ne les efface mais je me trompe. Je dois être paranoïaque. Jack sort pour discuter dehors. Nous sommes emmenés ensuite dans une remise par des militaires antipathiques. Deux heures plus tard, Jack Times revient. Il nous demande de nous taire en ce qui concerne les évènements à Moonlight Cove ainsi que de sa présence là bas. Il nous informe que « Jack Times » n’existe plus. Il dit ça sur un ton tellement solennel, que je me demande s’il va verser une larme. Ce boulot me rend cynique…


Nous prenons ensuite l’avion (jack nous paye les billets) pour revenir à New York.

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   Jeu 7 Fév - 22:12


Rapport : DGUSAF // 001//05-11-11
De : Agent FOX / Archive pour Cellule A
Date : 05/11/2011
Cryptage : ←↕→

Je n'oublierai jamais ce week-end du 2 et 3 novembre 2011. Alors que je me trouvais en mission « top secrète » ayant lieux dans une vente aux enchères de livres anciens organisée par le Texas Auction Group, des événements plus énigmatiques les uns que les autres se sont enchaînaient à l'hôtel Clusters Fall. Il faut savoir que de toute façon l’histoire partait de façon les plus ambigu, car ce n’est pas le téléphone remis par Mme Green qui sonna pour nous donner une mission, mais cette homme à la cigarette qui nous « suit » depuis le début qui nous à contacter pour nous demander un service, assister à une vente aux enchères et y observer tout ce qui va s’y passer, 37 lots et 100 personnes à filtrer, sans plus d’infos …facile…
Les choses ne vont pas trainer donc, pour s’enchainer assez rapidement, tout d'abord le vendredi soir la mort de ces 2 russes dont les conclusions de l'autopsie vérifiée par moi-même est une combustion à très haute T°, il faut signaler que le lieu où sont retrouvé les corps n’a que peu souffert, lui. Le samedi matin, l’homme à la cigarette nous ayant rejoint sous une « fausse » identité, il nous donne de nouvelles infos sur les objets mis en ventes …Il semble décidément qu’il en sache beaucoup plus qu’il ne veut bien dire. Le samedi après-midi, alors que l'agent Feyd et moi-même effectuions des recherches à la bibliothèque locale pour trouver des indices sur les livres que nous devions acquérir à tout prix, l'agent Félix, lui, se promenait sur une colline proche de notre hôtel et est tombé sur une main sortant de terre. Il a donc contacté le shérif qui est arrivé sur les lieux avec son équipe et qui au final ont déterré 2 cadavres calcinés. Vers 18h, nous nous sommes tous retrouver au bar de l'hôtel. Nous décidons d'aller dans 1 chambre pour faire un débrief avec monsieur "Dimitri". Nous mettons tous en commun les recherches effectuées sur ces différentes morts suspectes, sur l'achat des livres à effectuer et sur le mystérieux donateur de ces collections.
Dans un premier temps, L’agent Feyd et moi-même dévoilons le résultat de nos investigations concernant la collection de livres qui appartient aux héritiers d’Anton Spark, grand aristocrate militaire anglais qui a vécu en Inde dans une colonie anglaise. Ensuite, nous apprenons que les 2 corps retrouvés sur la colline sont 2 enchérisseurs allemands travaillant pour la Viking Society®. Dimitri nous apprends aussi qu'il faut s'intéresser à des livres sur Yale pour la vente et orienter notre enquête vers Jacques De Bontour, enchérisseur indépendant qui fait partie d'une famille noble française ayant fait fortune dans le vin. L'agent Finch ayant piraté le serveur de l'hôtel, nous informe que sa chambre est la 501. Félix comme à son habitude se déguise en groom pour aller fouiller sa chambre. Pendant ce temps Falcon a pour charge de surveiller son assistant Cecil James, tandis que Fallon et moi devions occuper Monsieur De Bontour. Afin de le retenir au bar, nous commençons à l’aborder et entamer une discussion avec lui, l’agent Finch nous rejoint ayant peur que je fasse une gaffe étant donné que j’avais un peu trop bu.

Félix en profite pour fouiller aussi la chambre des allemands. L’heure de la soirée casino arrive enfin et nous avons fait notre entrée dans la salle de réception. Igor le Flamboyant a effectué une entrée remarquable et commence ses tours. Dimitri s’inscrit à un gros tournoi de poker à 10000€ la mise auquel De Bontour participe. Finch surveille la scène.
1h du matin, je décide d’aller me coucher mais avant de partir Igor me fait un tour de passe-passe que je pense rater…2h du matin, Dimitri gagne la partie de poker.
Le lendemain matin, je me rends compte qu’Igor n’a pas raté son tour car je retrouve dans mon sac une carte de jeu à la place de ma carte de FBI, je le contacte, le menace mais il se moque de moi.
Nous apprenons au petit déjeuner que les lots convoités par De Bontour sont les numéros 2 et 18 (qui est un lot assez abîmé).
10h : les enchères commencent. Le lot n° 18 est enfin présenté. Dimitri remporte l’enchère (120000000$) contre Anton Spark (…qui est censé être mort...?)
16h : fin des enchères. Falcon et Feyd suivent Spark jusqu’à sa chambre pour la repérer, c’est la n° 86.
De là les choses s’enchainent encore plus vite que le vendredi soir, n’ayant pas toutes les pièces les détails ci-dessous sont rapporté en tenant compte des divers remontés terrain des autres agents de la cellule « F »
Félix va pour entrer dans la chambre de Spark, Cecil James en sort, le bouscule et s’en va. Félix entre et voit le cadavre de Spark complètement calciné. Félix déclenche alors l’alarme incendie pour attraper Cecil James. Appel de Félix, nous nous lançons tous à sa poursuite !
Feyd et moi arrivons au rez de chaussée et nous voyons arriver l’homme blond de Moonlight Cove, encore lui !!! Accompagné de 2 gros bras. Feyd terrorisé et moi-même nous nous cachons.
Félix croise leur chemin, toujours déguisé, mais l’homme le reconnaît et lui tire immédiatement dessus, le blessant grièvement aux jambes. Ses acolytes ouvrent le feu sur Falcon, celui-ci réplique et blesse mortellement l’un des hommes de main.
Pendant ce temps-là, Dimitri « discute » avec De Bontour, Cecil James arrive et fait cramer De Bontour en le regardant, Dimitri comprenant la situation le bouscule pour s’échapper de la chambre, mais James arrive à brûler son bras, il devient alors évident que le sujet Cecil James est capable de manipuler le feu à sa guise (mais comment fait-il ???)
Dimitri tente de nous rejoindre au rez de chaussée, il croise l’agent Fallon qui l’aide.

Tout d’un coup les agents du SWAT arrivent, voulant leur demander de l’aide mais les prenant par surprise, je me fais assommer par un gros coup de crosse. Feyd me soigne et me sort de l’hôtel.
Tout d’un coup Cecil et le « super soldat blond »se croisent dans un couloir, sur leur chemin Dimitri et Fallon se retrouvent coincés entre les 2.
Cecil essai de faire cramer la montagne de muscle mais grâce à je ne sais quel dopage, il arrive à aller jusqu’à lui et lui brise la nuque. Au moment où il veut tuer l’agent Fallon, les agents du SWAT arrivent et il prend la fuite sous une rafale de balles et disparait dans la nuit.
Nous sortons tous vivant de cet hôtel, certains d’entre nous sont grièvement blessés mais pris en charge par une ambulance appelée un peu plus tôt.
Une semaine après, Je fais encore des cauchemars, est-ce bien la réalité ?
J’ai fait la guerre en Irak, vu des horreurs, combattu des montres mais pas ce type de monstres !!!
Comment tout cela est possible ???

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   Mer 27 Mar - 2:23

3 mois.
3 mois depuis l'hotel.

Et surtout, un espoir, celui de retourner voir la section F et de recommencer sur des bonnes bases.
La psy du groupe a vu juste, "Faut qu'on soit plus soudé, qu'on partage.".

Ca pouvait pas PLUS MAL tomber.

Mlle Green nous a contacté, un taf à faire du coté du New york. Apparement fallait aidé la Cellule G, ils étaient dans un pétrin et on devait aller les sortir de là. Payes ton ironie.

Un rendez-vous préalable avec Mlle Green. dans un vieil immeuble tout pourrave. Mais bon, dans un vieux taudis comme ça, ils ont quand même trouvé le moyen d'installer un ascenceur fonctionnel et des meubles convenables.

Elle se déplace pour nous dire qu'on a des choses à se dire et elle lève le camp, et là on commence notre "debrief / remise en question / brain storming".
A croire qu'on bosse mieux quand on est séparés, on a tous réussi à réunir des infos utiles sur les dernières enquêtes dans la Section DG pendant ces 3 mois.

En allant fouiner chez tous nos contacts, on a appris que :

Le Blond nerveux, celui-là meme qui avait dépioté Cecile James, était un ancien capitaine des SS. Hauptsturmführer comme ils disent. Ca commence à s'éclaircir autour de lui... Reste à savoir s'il a un lien avec la trouvaille suivante.

ODESSA. Ce serait le nom du 3ème reich après la défaite d'Hitler, ils seraient domiciliés en amérique du Sud, avec un gros paquet de pognon. Il semblerait qu'il aient également un lien avec les bouquins qu'on nous a demandé de surveiller pendant la vente aux enchères.
Quel lien ? Il les veulent ? Pourquoi ? Les protéger ? Les détruire ? S'en servir ?
Ce qui nous amène à La Loge de Thulé, section paranormale de l'Oste hittlerien. Celle-ci aurait dsiparu après une sorte de projet "Palais de glace".

Plus de nouvelles d'eux depuis ça... Mais bon, vu leur sujet de travail et ce qui nous arrive en ce moment, j'mettrais ma main à couper qu'ils sont derrière ça...

De l'autre coté, apparement ennemi de Odessa/Loge de thulé, on a une organisation criminelle internationalle. Une mafia mystique qui tremperait dans pas mal d'affaires...
Mais surtout, cette mafia aurait un lien direct avec Cecile James, et donc Jacques de Bontour.
Cecile serait une sorte de garantie que Jacques de bontour fasse bien son taf... A t'il réussi ?

Là où ca devient zarb' c'est que cette dite mafia avait envoyé un autre de ses membres, un membre important. Un noir.
L'histoire qui entoure ce mec est encore plus chelou...
Pour résumer, avant, il se chargeait de récupérer les corps et autre déchets dans un fleuve du nord de l'europe. Fleuve où la mafia en question avait l'habitude de déposer des macabés pour les faire disparaitre...
Et du jour au lendemain, ce mec a disparu, et on le retrouve plus tard, assis dans un des plus hauts sièges de l'organisation.
Encore une fois, après avoir vu la Pyrokynésie de Cecile James.. J'suis prêt à parier qu'il a finit par choper un quelque chose de bizarre parmi ces corps... ce qui la propulsé à son rang actuel.

Donc aujourd'hui on a ces deux organisations souterraines, leurs rapports sont encore floux, mais ils sont pas animés par l'amour. Vu ce qu'ils se sont mis à l'hotel.

Ensuite sont venues les info sur les bouquins qu'on était censé récupérer... Dont un surtout, "Les révélations de Glaaki". Ce serait un compulse de la méthode pour drainer le pouvoir d'azzatoth, une sorte d'entité spatiale surpuissante.

Maintenant, faut réussir à tisser des liens entre toutes ces infos. Il y a un lien, reste à trouver leSquelS.

Dans cette ambiance glauque où n se débalait tous nos petits travaux, le téléphone a fini par sonner, la cellule G.
Ils avaient l'air mal en point, poursuivis en bagnole, avec des coups de feu tirés.

On se donne rendez-vous à un endroit et on s'y rends. Une vieille usine.

C'est là que le merdier commence...
Armés jusqu'aux dents, embusqués dans une ruelle sombre, planqués derrière des motos, ou encore cachés derrière une poubelle, on se préparait à attendre la cellule G.

Des bruits de taules froissés, des bruits de freins, des coups de feu. Le calme de cette ruelle nocturne était troublé par une poursuite entre un gros van noir et une berline grise.
Un coup de frein bien placé, des crissements de pneux et on voit débarouler la berline qui fait des tonneaux, suivie de près par le van noir.

Sur le tois, la berline s'ouvre et un mec s'en échappe, apparement pas armé.
Le gros van s'arrête et sortent 3 hommes et une femme habillés classes, tailleur et vestes noirs.
Armés, mais pas agressifs, ils se dirigent vers la berline quand tout à coups...

Sans sommation aucune, les ordres de faire feu fusent dans les oreillettes. Et comme, BIEN ENTENDU, les méchants c'est surement les gens qui poursuivent, que c'est forcément comme ca que ca se passe (CF les films américains), sans concertation l'équipe en entier met les 4 hommes et femmes en joue et attendant pas plus qu'un "FEU" pour les aligner.

C'est le bon moment que je choisis pour penser à quelque chose... Et si c'était la cellufe G ?
"NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON, TIREZ PAS ! CE SONT EUX !! CE SONT EUX !!"

Mais mes cris ne faisaient que l'écho des détonations de leurs armes. En une seconde, les 4 gisaient au sol. L'homme sorti de la berline braque l'un des survivants et fait feu sans état d'âme avant de courir vers le van pour récupérer une petite caisse, et de s'enfuir. Bien sur.

Au terme d'une course poursuite on finit par récupérer la-dite caisse. L'homme qui la portait est mort.

Après qu'ils aient retrouvés leurs calmes, on finit par fouiller les corps... Pour trouver sur eux le téléphone qui nous avait appelé.

Ils venaient de descendre la cellule G.

Et aucun témoin à qui coller des giffles pour savoir pourquoi cette petite caisse ?

On prends nos affaires et on part. Plus rien à faire ici...

Je préfére taire la discussion qui a suivi sur le bienfondé de nos actions de la nuit...

Mais le pragmatisme de mes coéquipiers me sidère... "Objectif accompli, on a la malette ! Plus qu'à aller la déposer à la green-box !". Et les 4 morts qu'il y a eu ?

Je pense qu'ils ont un sérieux grain et ne manquerait pas d'en faire part à Mlle green, ils ont besoin d'un soutient psychologique, j'ai bien peur que le fait qu'on agisse dans un cadre non-offociel ne les éloigne de leurs prérogatives. Mais également de la légalité.

Ils devront répondre de leurs actes.

Arrivé à la green-box on dépose la malette. Non sans l'ouvrir, BIEN ENTENDU.
J'me souviens plus qui a eu la brillante idée... Mais le temps de me rendre compte qu'ils en parlaient, ils l'avaient déjà ouvert.

Pis bon, menace de mort aidant... j'ai pas cherché plus loin. Après tout, on pouvait pas être PLUS dans la CENSURE qu'à cette instant.
Toujours est il que la babiole de la boite s'est débrouillée pour balancer un signal vers les étoiles.

Comme dans ces dessins animés :
"Hé, faut pas toucher ça ! C'est dangereux."
"Pas Toucher quoi ?" dit le coyote en touchant le truc dangereux.

Bref... On range la babiole. On fait comme si de rien n'était. On rentre dans la green box et on pose la chose.
On ressort, l'agent Feyd se perd... Et finit par tomber nez à nez avec un couteau similaire à celui de notre première affaire.

C'est pile le moment que j'ai choisi pour sortir de cette foutue pièce.

Et là, nous voilà reparti vers l'aéroport de NYC pour rejoindre nos vrais tafs.

Ma seule conclusion sera :
"Brainstorming... J't'en foutrai du brainstoming."



Je sais pas comment va se passer notre prochaine affaire. Mais j'ai peur...
Pour celle-ci, une seule personne parlait de brainstorming et y'a eu 5 morts...
Pour la suivante, ils parlent tous de faire quelque chose pour arrêter nos bourdes... J'ai peur de ce qu'il va se passer.

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   Ven 3 Mai - 18:35

Rapport de l'ex agent Félix

Un temps certain s'est écoulé depuis notre dernière mission. Je décide de rassembler la cellule pour faire le point, dans la petite ville de Tucson dans le Dakota. Pour une fois que je prend les devants, j'apprend que l'agent Bishop est indisponible suite a une rencontre avec un sanglier et que l'agent Conrad s'est emplafonner en bagnole. Ah les femmes au volant !! Peut être le même suidé ? Sur ce, je les informe qu'un homme d'affaire m'a remis des clichés de la fusillade de Washington. Photos nous incriminant, ainsi que d'autre individu qui se révélerons être par la suite des hommes de main de notre "ami commun". Je le questionne sur ces motivations mais reste évasif et désire rencontrer le reste du groupe. A Tucson dans notre petite hôtel, nous sommes rejoins par l'homme à la cigarette renommé Mr Tweed pour le coup et deux de ces sbires. Heureusement que la réunion fut secrète. Après moult discutions, suivi par des oreilles indiscrètes, nous apprenons que nous sommes relevés du Delta le temps de l’enquête et que mademoiselle Green est remplacée par une auxiliaire. Mais chose plus surprenante encore, nous devons tenir nos futurs ordres de Mr Tweed, qui nous rappel être intervenu personnellement, pour nous éviter l’enquête de la cellule Z. Là, j'ai oublié de le remercier. S'ensuit un fastidieux et stérile entretien entre le groupe et Mr Tweed. Dépité, j'appel l'homme au cliché qui se dit être Mr Drake, il me rencarde sur Mr Tweed et me propose comme gage de bonne volonté, d'abattre ce dernier et ces deux acolytes. A la réflexion, c'est un homme bien ce type !!

Rejoignant la salle de réunion, et espérant enfin nous débarrasser de ces encombrants fardeaux, nous sommes attaqués par des créatures canines fantomatiques. Le doute m'assaille, n'ai-je point oublié le don annuel à la S.P.A. Mais rien n'y fait, ni les balles, ni les coups ne viennent à bout de ces clébards de l'enfer. Encerclés et blessés, nous tentons un repli vers les véhicules. Sur le parking de Hotel, le groupe de tweed monte dans leur Taurus, tandis que l’agent Feyd rentre dans une frénésie meurtrière et poignarde à tour de bras. Je reste plus classique en tirant dans le réservoir d’une bagnole. J’embarque le reste dans la DS, direction le véto. Eh oui, bizarre pour des soins !!!

Dans le bâtiment, les deux groupes pansent leurs blessures et l’ont joint la nouvelle Mlle Green. Elle nous renseigne sur les chiens, des Tindalos, créatures mystiques qui auraient à voir avec notre précédente mission. Mais pourquoi diable a-t-elle ouvert le colis ?? Green nous envoie l’artefact via un coursier, en nous précisant la marche à suivre en gros : « faites l’inverse de ce que vous avez fait !!! » Campo pionce dans la bagnole, elle a été piquée et son collier a disparu. Peut-être que justice sera rendu si l’on retrouve Tweed et ses hommes, un jour… Au lieu de rendez vous, nous récupérons l’artefact en tournant pendant des heures en essayant de le faire fonctionner, toujours poursuivi par les chiens. On téléphone à toutes nos connaissances du paranormal, et seul Mr Carter un employé de Drake y répondra. Il nous expliqua que quelqu’un de type 0 négatif devait mettre son pouce en haut de l’arctefact en plein soleil. Heureusement que Finch était là. Alors que les chiens allaient nous réduire en charpille Finch se sentit absorbé de tout son fluide et en un instant les chiens disparurent. Quelque instant après, des sirènes se firent entendre. On sauta dans la DS et mettions pleins gaz. La pression retombant, nous décidons de rencontrer dans un futur proche ce prophétique Mr Drake.

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   Ven 3 Mai - 18:37

« Après avoir saigné notre contrat avec Monsieur Carter, afin de rentrer dans l’univers d’Omega Red… »


Après deux semaines de repos bien mérités, après toutes ces têtes découpées, ces vies retirées, afin de nous offrir une nouvelle vie... Alors que nos journées sont rythmées par le soleil californien, la piscine et la plage, Carter nous contacte un soir pour nous informer qu’il sera là demain.

La soirée se passe calmement. Nous observons tous nos nouvelles apparences et notre nouvelle identité avec amusement et décontraction. L’agent Fox devient une jolie blonde aux yeux bleus répondant désormais au nom de Buffy Taylor. L’agent Finch, a choisi le port de lunettes et des cheveux plus courts, coiffés en arrière, et se donne le nom de Jarod Gunner. L’agent Fallon s’est également teint les cheveux dans un blond très clair et coupé en carré. Elle se nomme à présent Hayden Wright. Kyle L. Robinson, ex agent Félix, a choisi de se teindre les cheveux en roux et de se vêtir d’un costume, trois pièces, blanc, avec en prime un borsalino blanc à bandeau noir. C'est celui qui reste le plus méconnaissable. Quand à moi, je décide de me déteindre mes cheveux courts dans un blond presque blanc et pour tirer un trait sur ma vie d’agent du FBI, arbore fièrement les piercings de ma jeunesse décadente new-yorkaise et me nomme désormais Meryl Gray.

Carter arrive le lendemain aux alentours de 9h accompagné d’un homme d’une quarantaine d’année, les cheveux rasés, une barbe naissante entretenue, qu’il présente comme notre nouvel interlocuteur, qui fera le lien entre notre groupe et lui-même, interlocuteur répondant au nom de Milan Nedich. A son nom et au léger accent qui sonne dans les premiers mots qu’il prononce, un frisson général parcourt le groupe, au souvenir de l’homme à la cigarette, comme la réminiscence d’un souvenir ombrageux qu’on préférerait oublier définitivement.

Après de brèves présentations, Carter nous demande si le symbole du soleil noir nous parle. Je reste muette et attend la suite, le nom ne me dit rien. Il s’agit en fait d’un symbole que l’on retrouve dans tout ce qui a trait à l’ésotérisme, dans le vaudou et dans la kabbale également. Le soleil noir représenterait la puissance en général, même si sa signification diffère légèrement selon sa provenance.
Il nous parle ensuite d’un endroit perdu dans le Maine, les Chester Mounds. Le nom de ce lieu énigmatique aurait été donné par une ancienne tribu indienne, aujourd’hui éteinte. Cette tribu aurait combattue des êtres descendus des étoiles, à la face de lune. Après avoir vaincu ces êtres, les indiens auraient créé trois collines artificielles (les Chester Mounds) afin de garder un œil sur le ciel, persuadé que ces êtres hostiles reviendraient.

Le site a été racheté il y a onze ans par un homme dont l’identité reste inconnue, qui se ferait appelé Chester. A la suite du rachat des terres des Chester Mounds, il aurait créé une secte de vénération de ces êtres à la face de lune, partant de l’hypothèse qu’ils seraient en fait un peuple pacifique venant d’un autre monde. Il fonda ainsi une communauté vivant en complète autarcie, « The New Star Crusade ». La secte vouerait un culte à ces « faces de lune », dans l’attente de leur retour, qui, en voyant l’adoration des membres de la secte, les emmèneraient dans leur monde afin d’accéder à une nouvelle vie, d’êtres supérieurs. Bref, le blabla classique d’à peu près toutes les sectes les plus tordues.

Carter nous apprend qu’il y a deux semaines, il a fait infiltrer un de ces employés dans cette secte afin de mener une enquête pour lui. Il n’a aujourd’hui plus aucune nouvelle de cette personne. Avant sa disparition, son informateur lui a fait parvenir des photographies d’objets particuliers : un artefact représentant le symbole du soleil noir, d’environs 20cm de diamètre, ainsi qu’une statue en or, dont la taille reste inconnue, représentant Yuan-Tii, la déesse de la fertilité.

Notre mission est d’infiltrer la secte et de récupérer l’artefact représentant le soleil noir, la statue si c’est possible et si ni l’un ni l’autre ne sont accessibles, les détruire. Afin d’infiltrer la secte, nous devons dans un premier temps prendre la place de toutes nouvelles recrues californiennes qui doivent, dès demain, prendre un bus direction le Maine.

Après le départ de Carter, Milan Nedich, notre nouveau collègue nous fait l’inventaire du matériel qu’il a prévu pour la mission : C4, anesthésiant, mescaline, armement lourds, plus léger… Tout le monde fronce les sourcils. Doit-on intégrer une secte ou l'exterminer ? Apparemment, Nedich ne semble pas voir la différence et préfère se parer à toute éventualité.

Hayden, Kyle et Milan s’occupent des personnes à faire disparaître, tandis que de mon côté, je cherche des informations sur la secte que nous allons intégrer. Rien de particulier, à première vue.

Le voyage en bus dure trois jours, notre arrivée est juste incroyablement effrayante. Bienvenue dans le monde des écervelés des états unis ! Une centaine de pauvres gens, dépossédés de tout, vivent à l’intérieur des Chester Mounds. Le site entier est délimité par une palissade en bois. Des champs et encore des champs à perte de vue, entourés des trois collines.

Après une fête pour nous accueillir, nous commençons à mieux comprendre comment les choses fonctionnent ici. Le gourou a créé une caste : autours de lui virevolte une dizaine de maîtresses, qu’il a choisi et qui doivent probablement le contenter quels que soient ses désirs. En dessous de lui, les élus, prêtres et prêtresses, arborant des tuniques pourpres à la ceinture dorée. Certains hommes font office de gardiens. Puis les autres, les paysans, comprenant une centaine de femmes et d'hommes qui travaillent, servilement, pour la communauté.

On nous emmène dans nos nouveaux baraquements : trois chambres et une salle de bain à partager. Je me retrouve avec Buffy et Jarod, tandis que Milan, Kyle et Hayden partagent un autre baraquement non loin du notre.

Dès le lendemain matin, nous sommes répartis dans plusieurs groupes pour aller bêcher les champs à côté. Cela dure trois jours. Trois jours où il nous est impossible de chercher les objets tellement la fatigue nous scie les jambes. On en arrive presque à oublier pourquoi nous sommes venus ici.

Nous apprenons qu’une fête se prépare et qu’elle aura lieu dans quelques jours. Le « Solstice Prima »: moment de joie, de recueil et d’échange... Apparemment, c’est un évènement très important, qui semblent ravir tout le monde.

Le jour J, les travaux s’arrête à midi. Hayden profite de ce moment calme pour nous informer que depuis son arrivée dans la secte, elle ressent d’étranges émotions lorsqu’elle regarde le symbole du soleil noir, une sorte d’attirance/répulsion qui l’a met très mal à l’aise. Nous lui conseillons d’éviter de venir au « Solstice Prima » ou, à défaut, d’éviter de regarder ce qu’il va s'y produire, au cas où.


A 19h, la cloche retenti. Comme un seul, tous les habitants se rassemblent près de l’église afin de suivre la procession. Chester et 10 de ces prêtres et prêtresses en robe pourpre ouvrent la marche, Chester en première ligne, tenant une torche, très lumineuse, au-dessus de lui. Trois robes pourpres terminent la marche. Chester et sa torche avance à travers les champs, soit disant guidé par la déesse Yuan-Tii.

Les choses deviennent étranges à partir de là. Après quasiment une heure de promenade, nous nous arrêtons dans un grand pré, verdoyant. Il fait nuit. Au centre du champ, se tient une silhouette, apparemment humaine, couverte par un long manteau vert et bronze. Chester s'avance vers elle. Alors que les nuages s'écartent soudainement pour laisser apparaître une lune aux dimensions surréalistes, la silhouette se découvre. Apparaît alors une grande femme svelte, la peau recouverte d'une peinture vert-olive, vêtue de vêtements courts en cuir. Il s'agit de la déesse Yuan-Tii en personne! La déesse semble galvaniser la foule par sa simple présence. Les élus forment un cercle autours d'elle et de Chester, suivis par la foule, exaltée.

La déesse parcourt du regard le cercle d'adorateur et désigne quelqu'un. Hayden sursaute car la déesse la pointe du doigt. C'est finalement une femme juste derrière elle qui se lève en sautant de joie et se place aux côtés de Chester et Yuan-Tii. Ces deux derniers se placent autours de la jeune femme et commencent à l'enlacer et l'embrasser. La femme est en extase. Le cercle de prêtres entonne alors un chant grave, accompagnés par le son de tambours qui résonnent dans tout le pré. La scène dure plusieurs minutes. Le volume des chants et des tambours augmentent alors que la jeune femme, extatique, tombe en arrière. Au moment où elle touche le sol, les chants et les tambours s'arrêtent et une onde se propage au sol. L'offrande de fertilisation réalisée, la fête peut commencer!

Les tonneaux remplis d'alcool sont amenés, les coupes se remplissent et se vident. Les gens commencent à se sentir d'humeur à célébrer le Solstice Prima, et, comment dire? La fête se transforme en une grande orgie, au milieu de nulle part sous le clair d'une lune, étonnement, grande. Les gens se dénudent, les corps se dévoilent, s'emmêlent, se mélangent et sursautent. On passe d'une bouche à l'autre, d'un sexe à l'autre sans se préoccuper de rien, à part de remplir à nouveau sa coupe pour la vider aussitôt. On célèbre la fertilité, et ça fertilise pas mal un peu partout! Seuls Hayden et Kyle ne participeront pas à ce grand rassemblement de fertilisation et observent la scène se dérouler sans rien y comprendre.

Hayden décide de rebrousser chemin mais en vain. Elle a beau suivre les traces de pas au sol, elle revient inéluctablement au lieu de fête. Kyle, ne sachant que faire, finit par s'enivrer d'alcool et sombre dans le sommeil.

Tard dans la nuit, l'épuisement et l'ivresse à son comble, les gens tombent peu à peu dans le sommeil. Alors qu'Hayden observe les gens dormir, elle sent tout à coup une présence derrière elle. Elle se retourne vivement et découvre la déesse Yuan-Tii, à la peau verte-bronze, luisant sous la lune, qui la regarde. Elle lui touche le ventre et la rassure « je suis heureuse de te revoir mon enfant».
Puis elle disparaît et Hayden s'évanouit.

Au matin, un léger rappel de la nuit dernière (mal de ventre, de tête et courbature) nous permet de confirmer que la soirée a bien eu lieu, cependant le mal est faible comparé à la quantité d'alcool ingéré et l'intensité de l'activité corporelle effectuée!

La matinée est donnée aux habitants afin de se reposer. Kyle et Milan en profite pour suivre les traces de la procession de la veille pour tenter de retrouver le pré dans lequel a été célébré le « Solstice Prima ». Les traces s'arrêtent devant la palissade qui délimitent les Chester Mounds. Vraiment étrange... Comme si nous avions été « transportés ailleurs » durant cette fête. Profitant de cette randonnée improvisée, ils se dirigent ensuite vers le positionnement du SUV, notre moyen de sortie en cas de danger. C'est avec horreur qu'ils découvrent le véhicule vide, les pneus crevés et notre chauffeur assassiné froidement (la jugulaire tranchée).

Dès l'après-midi nous retournons dans les champs. Hayden décide de se proposer comme nouvelle femme pour Chester.

Jarod et moi nous retrouvons à bêcher un champ, encore. Cela fait une semaine que nous sommes là, nous n'avons rien trouvé, nous passons nos journées à bêcher et les liens qui unissaient notre groupe se sont, semble-t-il, renforcés au solstice prima. Mais notre enquête peine à avancer et je commence à me sentir mal dans cette secte.

Comme si notre quota de bizarrerie n'était pas atteint, Jarod plante sa bêche dans le crâne de la jeune femme choisie par Yuan-Tii la veille. L'offrande pour le solstice prima ressemble désormais à une momie défraîchie, séchée, le visage déformé, comme tordu de douleurs, enterrée dans un champ. Une robe pourpre s'avance vers Jarod et l'amène bêcher un peu plus loin, tandis que le corps est emmené ailleurs.

Buffy, ayant prouvé ses compétences de médecin, est invité à s'occuper des blessés et des malades au dispensaire. Elle apprend pas le médecin qu'en dehors de petites coupures, de chevilles foulées ou d'ampoules à soigner, il n'y a jamais de malades, ni de mort aux Chester Mounds. Malgré l'arrivée sans cesse de nouvelles recrues, jour après jour, dans des bus remplis, le nombre d'habitants reste constant, avoisinant toujours la centaine. Personne de disparaît, personne ne s'en va, pourtant le nombre de bouge pas!

Fin de la journée, nous rentrons, enfin, nous reposer. Buffy semble moins fatiguée que le reste de l'équipe, étant donné son nouveau poste de médecin-infirmier.

Hayden arrive en dernier. Elle est tétanisée. Elle regarde ses mains crispées, complètement effrayée. Alors que je cherche un moyen de la calmer, Buffy ne cesse de la harceler de questions pour savoir si oui ou non elle est la nouvelle femme désignée de Chester et si oui ou non elle a couché avec lui. Hayden, terrorisée, répète en boucle « je n'ai couché avec personne! ». Elle se met à pleurer. Milan, dont la manière de détendre les gens effrayés, me rappelle celles de notre ami à la cigarette, donne un coup de tazzer à Hayden en guise de calmant.

Hayden finit par reprendre conscience, et nous annonce, sans ménagement, qu'elle vient de tuer quelqu'un. Elle regarde ses mains à nouveau. Je les regarde plus attentivement et remarque quelques traces de sangs, encore présentes sous ses ongles. Elle nous raconte ce qu'il s'est passé, la voix tremblante. Après avoir été réunie avec toutes les prétendantes au poste de maîtresse du gourou, elle est envoyée avec une autre jeune femme dans un champ sans savoir ce qu'il va leur être demandée. La jeune femme, une espèce de bimbo blonde aux ongles impeccables, s'énerve contre Hayden en lui criant qu'elle veut cette place, qu'elle en a assez de bêcher les champs, que ça lui casse les ongles, etc. La bimbo ramasse une pierre dans le champ et la jette sur Hayden pour tenter de l'assommer puis, manquant son coup, se jette sur elle, pour tenter de l'étrangler. Paniquée, Hayden tente de se défaire de son adversaire. Ne voyant pas d'autres alternatives, elle enfonce ses deux pouces dans les yeux de la bimbo hystérique. Sa vision et ses souvenirs deviennent peu clair à partir de là. Elle a la vision du soleil noir puis de l'homme qui avait la faculté de brûler les gens en claquant des doigts, à l'hôtel... Lorsqu'elle ré-ouvre les yeux, elle découvre la bimbo morte, le corps calciné. Une robe pourpre vient à elle et la raccompagne jusqu'à Chester. Celui-ci l'enlace amicalement, à la fois, étonné et ravi, et lui souhaite la bienvenue, content de savoir qu'elle est de retour. Il lui dit qu'ils parleront plus tard avant de la faire sortir.

Le dîner du soir est un peu agité à la table de Chester. Je me demande si c'est à cause du corps momifié, retrouvé l'après-midi, de la découverte du SUV et de tout l'armement à l'intérieur ou du retour d'Hayden, qui semble pouvoir brûler des gens à présent.

Nous n'en apprenons pas d'avantage et c'est épuisé physiquement et moralement par tous les chamboulements de la journée, que nous nous dirigeons tous dans le baraquement de Buffy Jarod et moi. Après toutes ces histoires, nous préférons rester ensemble pour la nuit et réfléchir sérieusement au moyen de terminer la mission.

Alors que nous discutons de la suite à donner à notre mission, une lumière blanche aveuglante transperce les fenêtres durant une dizaine de seconde... Puis, la lumière disparaît...


_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   Sam 1 Juin - 11:43

Alors qu'une pluie torrentielle se déversait sur le village. Les locataires de la petite cabane en bois hésitaient fortement quant à la nature du flash blanc. Il regardèrent entre les persiennes et virent l'orage. Finalement, Kyle et Jarod décidèrent de se rendre à l'église. À l'intérieur, des lumières blafardes éclairent quelque prieur assis sur des bancs. Face à eux se trouve un hôtel massif en pierre, surélevé de quelques marches, recouvertes d'un tapis rouge. Derrière, quelques alcôves et une porte dérobée. L'église donne l'impression d'être réel, pas juste une église de parements. Comme si elle avait quelques centaines d'années et avait été démontée puis remontée ici. Le tout fait proprement, de manière qu'on est l'impression qu'elle a été construite il y a cinq-cent ans aux Chester Mounts.


Pendant ce temps, Buffy propose à Gray de profiter de l'obscurité pour partir chercher du secours. Celle-ci, accepte et disparaît dans la nuit. Puis propose à Robinson et Gunner de les rejoindre dans l'église et disparaît à son tour. Milan et Hayden, quant à eux, décident de sortir dans le village et partent en direction du monument de Chester. Sur place, il décide qu'Hayden ferait le guet pendant que Max tenterait de trouver quelques mécanismes qui puissent ouvrir la statue. Les quelques coups que donna Max dans le socle sonnèrent creux. La statue quant à elle, paraissait pleine.


Arrivée à l'église, Buffy vit Kyle, un chandelier à la main, rentrer sous une alcôve et Jarod assis sur un banc. Elle le rejoignit. Les quelques fidèles qui restaient finirent par partir. Dans le silence de l'église, Buffy remarqua quelque chose d'étrange. Les vitraux représentaient les quatre saisons et Chester. Le premier vitrail semblait imager le printemps, mais pas que le printemps, on avait l'impression que cela se passait au Moyen Âge. Le second montrait l'été et ce qui figurait la renaissance. Le troisième représentait l'automne et le début de l'ère industrielle. Quant à l'hiver, il figurait notre époque. Abasourdie, Buffy le fit remarquer à son co-équipier.


Hayden trébucha, signe que du monde arrivait. Milan descendit de la statue et se dirigea vers elle. Ils l'apostrophèrent et lui demandèrent ce qu'elle faisait ici et si elle était seule. Elle répondit qu'elle allait à l'église et son compère arriva à ce moment-là. Surpris, les deux leurs suggérèrent de rentrer car demain une dure journée de labeur les attendaient, comme chaque jours. Lorsqu'ils se séparèrent, Hayden remarqua que les deux se retournaient et chuchotaient en la regardant.


En ouvrant la petite porte en bois, Kyle se retrouva dans un petit cellier. L'odeur de moisissure était forte. L'endroit semblait très humide. Face à lui se trouvait un escalier en colimaçon qui semblait monter et sur sa droite une volée de marches descendait vers les entrailles de la terre. Des torches été fixée aux parois du tunnel taillé à même la roche. Il prit en face de lui et commença à monter une volée de marches. Quelques instants après il se trouva dans un étage intermédiaire. C'était une petite pièce ronde. Dedans se trouvaient quelque meuble avec des napperons. Il continua son ascension. Arrivé au sommet, la cloche remplissait tout l'espace. Il remarqua qu'il n'y avait aucun système pour la faire sonner et vit juste un petit buffet sur lequel été rangé des affaires de nettoyage. Le métal ne semblait pas venir de notre planète. Cela ressemblait à de l'argent mais ça n'en était pas. Partant du haut de la cloche, descendant en spirale tout autour de celle-ci, des symboles gravés la recouvraient entièrement. Etoile de David, croix, main de Fatma pentagramme, svastika, hiéroglyphes etc... On aurait dit les sigles religieux de toutes les civilisations que la terre ait portée. Le dernier inscrit est celui de la New Star Cruisade. Un losange avec un rond en son centre. Après le losange il restait suffisamment de place si on souhaitait rajouter d'autres symboles. Lorsqu'il la toucha, il ressenti qu'elle était à température ambiante. Même si le soleil avait pu à réchauffer, il était couché depuis tellement longtemps qu'elle aurait dû être froide. Encore plus étrange, la cloche était parfaite. Aucune bosse, rayure ou coups étaient visible. Comment pouvait-il la faire sonner ? Il se pencha à une des fenêtres du beffroi et vit une échelle en métal qui montait vers l'antenne. Un câble peint à la teinte des pierres partait du, peut-être, paratonnerre et descendait au pied de l'église.


Bip ".... pshhhhhh... réussi... rrrshiiiii... sortir... tshhhhhhrrrsh" Bip. Le son était très faible dans les oreillettes, mais on espérera que Meryl confirmait sa sortie du village. Suite à ce message Jarod décida de rejoindre Robinson. Lorsqu'il arriva en haut de la tour, il vit celui-ci prendre des photos de la cloche et la frapper avec ses phalanges. Un son cristallin vibra dans les airs. Ne sachant quoi faire de plus il descendirent rejoindre Buffy. Après concertation, tout le monde tomba d'accord. Il ne fallait pas se séparer. Ils iraient voir ensemble ce qu'il y a au bout du tunnel.


Dans le baraquement, Milan et Hayden partent se coucher.


L'air était sec et vicié. Le sol de terre battue suintante continuait de descendre et les flambeaux s’espaçaient de plus en plus. Au bout d'un moment ils furent arrêtés net par une arche en pierre taillée et sa lourde porte. Des vibrations et des chants gutturaux filtraient derrière l'épaisseur du bois. Les mélopées ressemblaient à celles du Solstice Prima. Que faire ? Entrer ou partir en courant ? Partir semblait être la meilleure solution. Lorsqu'ils tournèrent les talons les chants s'intensifièrent. Gunner stoppa net, puis ils partirent en courant. Les chants s'arrêtent et la porte s'ouvre. Ils courent de plus belle. Arrivés dans le cellier ils se cachent chacun dans un buffet. Les prêtres passent devants eux, deux se dirigent vers le clocher. Toute cette poussière chatouillait grandement le nez de Jarod. Atchoum ! Les pas se figèrent. Les gouttes de sueurs perlaient sur tous les fronts. Puis... les pas reprirent et s'éloignèrent. Ouf... ! Il s'en était fallu de peut pour finir pendu à une corde sur la place du village. Gunner, pas rassuré du tout, sortit de sa cache. "Pssst hey !" chuchota-t-il. Après avoir bien fait attention aux bruits alentours ils sortirent aussi. Kyle gravit deux-trois marches pour écouter ce que faisaient les deux qui étaient montés. Encore des chants religieux. Il rebroussa chemin, et tous trois reprirent le chemin du tunnel. Devant la porte, les chants n'avaient pas repris mais il y avait toujours cette sourde vibration. Kyle avance sa main et ouvre la porte.


Face à eux, se déploie une grande grotte, avec son sol toujours en terre battue qui forme une cuvette, et çà et là une bonne trentaine de stalagmites en terre, fins et creux. Ça ressemble beaucoup à des termitières. Il y aussi des stalactites, minéraux, cette fois-ci. Le plafond est recouvert de mousse et l'air est très humide. Un autel en pierre noir trône au centre de la grotte. Des veinures bleues le parcouraient et brillaient dans la pénombre. Et, au centre de l'autel, s'érige la statuette de Yuan tii. En or massif, d'une cinquantaine de centimètres, la statuette devait être lourde. Sur le mur du fond quelque chose flamboyait. Il s'avéra que c'était le soleil noir. Au moment où il fut décidé de chercher les autres. Le vrombissement se fit plus intense, comme si ça grouillait. Soudain des milliers de serpents sortirent des termitières.


Le flot de serpents, gardien de ces lieux, inonde la pièce. Un gros chandelier s’abat sur un serpent qui saute à la gorge de Buffy. Les trois compères fuient et tentent d'appeler Milan et Hayden, sans succès. Arrivés dans le cellier, des bruit de pas descendes du clocher. Les agents pénètrent dans l'église et se retrouvent dans le dos d'un prêtre. Kyle tente de le frapper avec son candélabre. Alors que son bras est levé prêt à asséner un coup, la tête du prêtre pivote, tel une chouette, dans son dos. "Sssssssss !" siffle le prêtre agressif. Le bougeoir heurt sa tête. Le visage plein de haine il siffle de plus belle et saute sur Kyle qui se retrouve plaqué sur le sol du sanctuaire. Gunner agrippe la toge de son collègue et tire. Impossible de le bouger... Le prêtre lance son bras vers Jarod, qui tombe en arrière. Soudain des griffes sortent de sa main en arrachant la chaire. Taylor vise et tire dans la tête du prêtre. BAM !


Dans leur baraquement, Milan et Hayden se redresse sur leur couchette. Un coup de feu ! Ils se regardent, Milan passe la tête au travers de la porte. Rien. Soudain ils entendent leurs trois collégues dans les oreillettes. "A l'aide !". Sans attendre leurs restes les deux agents foncent vers l'église. Au moment où ils ouvrent la lourde porte en bois ils ne s'attendent pas à se retrouver face à l'horreur.


Du sang vert coule de la blessure. Le curé est toujours en vie et s'apprête maintenant à se jeter vers Buffy. En dernier ressort Robinson l'éblouie avec le flash de son portable. "Cours !" hurle Gunner à Taylor. Mais elle reste pétrifiée de peur et, l'arme fumante à la main, ne bouge plus. L’aumônier de redresse, la chaire de son visage tombe en lambeaux... En dessous apparaît une peau écailleuse et un oeil reptilien jaune munie d'une fente noire. La terreur s’empare des agents. Mais qu'est-ce que c'est ?! Puis, du bruit, venant de derrière la porte sous l'alcôve. Jarod s'élance sur l'autel et le percute avec son épaule de sorte qu'il bloque les autres prêtres reptiles. BAM ! Milan tire sur le prêtre défiguré, qui reste de marbre. Il se retourne tout de même vers son agresseur, siffle et s'avance. Hayden ferme les portes de l'église. "Non ! ouvre !" lui hurle-t-on. Elle s’exécute perplexe, et si d'autres arrivent de l'extérieur ? Le reptile se met à courir, Milan tire un second coups qui le freine à peine. Hayden lui lance une petite statue de pierre qui semble être en sucre sur sa peau. La créature se tourne vers elle et fonce. L'agent Wright prend ses jambes à son coups. Pas assez vite car le monstre fait un bond et atterrie sur elle. Les griffes du reptile s'enfonce dans sa chaire. "Aaaaaaaaaaaaah !!!" Hayden hurle de douleur et de terreur. Lorsqu'un un feu ardent se met à lécher tout le corps de la créature qui se met elle même à hurler. En quelques secondes le monstre se cloque et fond sous la chaleur. Le soulagement est tel que la peur d'Hayden s'envole. Soudain, au fond de l'église, les prêtres fracassent la porte. Chacun, pris d'un réflexe de survie, cours et sort de l'église. Milan n'est plus avec eux. Où est-il ? Ils ne prennent pas le temps de se retourner et fonce vers leur cabane en bois.


Ouf, Milan est là. Il vide tous les sac et récupère le C4 et les armes pour les rassembler. Dehors les villageois sortent de chez eux. Buffy sort et fait une mine étonnée. "Mais qu'est-ce qu'il ce passe ?" "Je sais pas" lui répond le voisin. Ça s'agite sur la place. Les prêtres sortent de l'église, toise la foule et s'adresse à eux. " N'ayez crainte, alors que nous étions en train de préparer l'église pour la prochaine cérémonie, une haute étagère s'est rompue et des objets son tombés au sol, entraînant le fracas que vous avez entendu. Nous sommes désolé de vous avoir réveillé en pleine nuit" Pendant que Buffy simule un soulagement, Jarod et d'autres villageois proposent leur aide pour le rangement mais les prêtres déclinent leur offre. "Non, n'approchez pas de l'église, certains objets sacrés doivent être remis tel qu'ils étaient, seul les prêtres peuvent les approcher." Les gens se dispersent et Chester apparaît pour partir vers l'église. Il s'arrête au perron et parle à ses ouailles "Ce n'est rien fidèles, sachez que votre travail ici est apprécié. Chacun doit se reposer pour retourner au dure labeur. Prenez le repos qu'il vous ai due et surtout pensez que nous sommes là pour veiller sur vous" Le village lui dit un grand merci, puis il se retourne et rentre dans le sanctuaire avec les prêtres. Les portes de l'église se referment. Tout le monde rentre chez soi.


Arrivés dans le baraquement, Gunner ressort seul et fil vers l'église pour écouter ce qu'il risque de se dire. Pendant ce temps Taylor tente se soigner ses collègues Jarod revient dépité. "Mais comment tu fais pour enflammer les gens ?" demanda Buffy à Hayden. Elle ne lui répondit rien, car elle même n'été pas sure de comment cela se produisait. Kyle prend un sac congélation et y place un bout de chaire du prêtre pour une analyse ultérieur, puis tourne de l’œil Pendant ce temps Jarod fait un briefing à ceux qui n'était pas à l'église. Il fallait récupérer les objets se soir car ils risquaient d'être déplacés. Kyle se réveil alors que ses collègues s'inquiétaient de son état. Un plan d'attaque se met en place. Buffy insiste encore auprès de Wright à propos de son "pouvoir" et Gunner se dit qu'ils tiennent quelques chose d'efficace. Hayden est mal à l'aise, elle sait qu'elle ne contrôle rien même si elle désire ardemment aider son groupe. "Je sais pas si je peux le refaire... C'est pas que je veux pas, c'est que je sais pas" souffle-t-elle les yeux dans le vague. "Enfin, tu le fais souvent" lui rappel Taylor. Puis il est question de récupérer le soleil noire léché par des flamêches. Hayden se propose et tente de voire se que lui fait le feu et allume un briquet sous sa main. La petite flamme lui brûle la paume. Tant pis se dit elle, elle le récupérerait quand même. Milan et Kyle partent chercher des bouteilles en verres et des torchons au réfectoire puis rentrent dans une grange et y trouve des porte-bouteilles et un jericane d'essence. Robinson plante une bougie dans une botte de paille et l'allume. Ils revienne à la cahute. Une fois le plan et la diversion correctement coordonnés et les blessures pansées, tous se préparèrent et se tinrent prêt à partir.


"Au feu ! au feu !" Le tocsin sonne. Les gens crient, se dirigent vers les puits. C'est le signal. L'équipe au grand complet sort de leur baraquement. Ça hurle, ça crie. La grange flambe. Les prêtres et les villageois s'affèrent à éteindre le feu en faisant la chaîne. Les agents profite de la cohue pour pénétrer dans l'église. A l'intérieur tout était propre, rangé, comme si il n'y avait pas eu de bagarre ..Alors que Kyle fonce vers le clocher pour installer le pain de C4, les autres se dirigent vers le tunnel pour récupérer les objets cérémoniels. Le vrombissement derrière la porte était toujours présent. Ils hésitaient à ouvrir... Et si ? Milan prend son courage à deux mains et entrouvre la porte. Rien. Il l'ouvre complètement Deux prêtres en robe de bure devant l'autel. Pas le temps de réfléchir. Milan lance un molotov dans leur direction. Jarod, quand à lui s'avance dans la salle. Buffy et Hayden gardent l'entrée au cas ou d'autres créatures arriveraient. Le molotov s'écrase à cinq mètres des prêtres reptiles qui se protègent les yeux et sifflent. Raté. Taylor et Wright rentrent dans la grotte et lance à leur tour leur molotov. Mais les créatures sont très agiles et les esquives en serpentant. Les prêtres s'avancent et laissent tomber leur robe de bures pourpres. La peau s'arrache, des os craques, les créatures ont l'air plus grandes et surtout son beaucoup plus près. Buffy tire mais les balles ne leur font rien. Hayden part en courant vers le fond de la caverne. Au loin, Gunner saute au dessus d'un feu de molotov pour échapper au monstre qui le suivait. Le reptile crie et siffle. Sauvé pour l'instant... A l'entrée de la grotte, une créature progresse en direction de Milan et Buffy. Milan se tient prêt et s'apprête à bondir mais le reptile est véloce et le plaque au sol. Buffy, paniquée, perd tout ses moyens et sans réfléchir asperge le monstre et Milan d'essence. Le liquide coule sur Milan qui regarde incrédule sa collègue. C'est quoi ce bordel ?! A peine a-t-il le temps de penser ceci que Taylor met le feu. Ffffvvvvvrrroooooosh ! La douleur est atroce La créature hurle et tombe au sol. Milan, en feu essaie de l'éteindre en roulant sur lui, Buffy le couvre de sa robe de bure. Les flammes mettent du temps à s’éteindre Fumant, il est gravement brûlé et inconscient. Jarod rejoint les autres agents et lance un cocktail à son tour. La créature s'enflamme. Ça y est, c'est presque fini...


En haut du clocher, Kyle installe le C4 à l'intérieur de la cloche. D'où il se trouve il voit le feu de la grange plus grand que jamais. Et redescend. Par chance il ne croise personne. Comme il entend des bruits de pas et la voie de Chester, il s'arrête dans l'escalier puis part se cacher dans une petite pièce. Vraisemblablement une cellule religieuse pourvus d'un lit et de quelques meubles. Les bruits sont partis. Il sort de l'église et grimpe dans le pick-up.


Pendant que Taylor s'occupe du blessé, Jarod tente de récupérer la statuette de Yann tii mais elle est trop lourde pour ses points de sutures. Hayden est face au soleil noire. Il est magnifique, comme si elle était hypnotisée par la beauté du cercle en feu. Sans s'en rendre compte ses mains sont déjà le soleil. Elle le décroche et les flammèches disparaissent. Elle le range dans son sac et se dirige vers Gunner. Récupère la statuette, la met dans un autre sac qu'elle colle dans les bras de Jarod. Tous trois se déplacent, maintenant, en direction de la sortie en traînant Milan. Tout à coup ça siffle, des nuées de serpents sortent des stalagmites. Jarod fonce de plus belle et les deux , qui tirent le blesser, accélèrent. Dans le couloir, Wright lâche Milan et lance un molotov à l'entrée de la grotte. Les serpents qui essaient de passer brûlent. Ça va les ralentir un bon moment.


Ça fait un bon quart d'heure que Robinson attend dans le pick-up. Quitte à attendre il se décide à crever les pneus des autres véhicules et récupère un autre jericane.


Lentement mais surement, les agents remontent le tunnel. Arrivés au bout, Jarod ouvre la porte. Ça n'en finira-t-il jamais ? Un prêtre se tient devant. Surpris Gunner lance un "Vite ! Il faut aller les sauver à l'extérieur !" Le prêtre le regarde, scrute les autres et se lance sur lui en sifflant. Il tombe à la renverse. Elle ne s'avait plus quoi faire. Sa tête lui faisait mal, trop de pensées... Peut-être que cela pouvait marcher ? Elle n'y croyait pas du tout, mais... Hayden, pleine de désespoir, se lanca sur la créature qui l'éventra d'un revers de griffes. Gunner, plein de rage, lui assène plusieurs coups de feu. Hurlant, un couteau à la main, Buffy saute sur la créature et lui entaille le bras. Le monstre est surpris.






http://www.youtube.com/watch?v=vtQpM6MTugE



Soudain, un grand bruit à l'entrée de l'église. C'est Kyle Lee Robinson qui vient de fracasser la grand porte avec le pick-up. Il entre et lance un jericane ouvert qui se déverse dans l'entrée qu'il vient de détruire. Marche arrière, il roule vers les cris au fond du bâtiment.


Jarod profite que la créature soit occupée avec Taylor pour se relever et foncer hors du couloir avec le sac. Il saute à l'arrière du pick-up en hurlant "Le feu, faut mettre le feu !". Kyle bondit hors du véhicule et déverse son dernier jerricane dans l'entrée du couloir et lance son Zippo. L'essence prend feu rapidement. Déstabilisée par les vives flammes la créature siffle et tente de se protéger. Alors, Taylor tente le tout pour le tout... et saute entre la créature et les flammes. D'un bond elle se retrouve de l'autre côté, mais chute. Pourquoi le sol c'est dérobé sous mes pieds ? se demanda-t-elle. L'esprit embrouillé, elle regarda le bas de son corps. Il y avait du sang partout. Elle vit qu'il lui manquait une jambe. Robinson l'aide à se relever et la met dans le véhicule. Pendant que Gunner lui fait un garrot Kyle démarre et roule pleins gaz direction la sortie.


Les flammes s'écoulaient sur le sol du tunnel. La créature avait fini par mourir, l'odeur et la chaleur étaient insupportables. Des larmes bouillantes mouillaient le visage d'Hayden. Son cœur allait exploser dans sa poitrine déchirée. Elle tourna la tête vers Milan. Il la regarda, appuya sur le détonateur et ferma les yeux. Hayden tourna de nouveaux la tête et contempla les langues de feu s'approcher. Elle sourit. Quelle ironie. Lorsque les flammes l'atteignirent, elle ne ressentie aucune douleur. Le feu était en elle. Elle était le feu.


Chester et ses prêtres reptiliens pourpres, ainsi que les villageois, barraient la sortie du sanctuaire. Kyle appuya sur l'allume cigare. Lorsque il sauta de son emplacement, Robinson le pris entre ses doigts, se redressa sur son siège et le lança vers le bidon d'essence qu'il avait préalablement jeter en entrant. A l'instant où le feu s'embrasa, Chester fit tomber sa robe de bure. Il se met à vibrer et serpenter. Encore des os qui se brisent. Il grandit de plus en plus et se transforme en un cobra de trois mètres de haut recouvert de milliers de serpents.


Elle n'avait pas peur. Son geste illogique avait peut-être pu aidé à sauver Gunner. Et, après tout ce qu'elle avait vu, elle savait qu'il y avait quelque chose après. Elle le savait, ça brulait en elle. Elle ferma à son tour les yeux et s'en alla. Le souffle de l'explosion fit exploser les murs du couloir juste avant qu'une gerbe de feu ne vaporise tout sur son passage. Il n'y avait plus de corps lorsque les roches s'effondrèrent. Ils faisaient partit de tout. Ils étaient le souffle brûlant qui s'engouffra dans le lieu saint.


immense, Chester s’avançait vers les survivants quand le souffle les propulsa à travers lui. Une pluie de serpents se rependit sur les agents. Les prêtres se transformèrent à leur tour et massacrèrent les villageois. Le pick-up fit un vol plané avant de retomber sur le parvis. Après un dérapage contrôlé, Kyle appuya, pied au plancher. Ils filèrent rapidement vers le portail grand ouvert.ils étaient presque sortit lorsqu'un reptile sauta à l'arrière du véhicule. Jarod, l'adrénaline au max, lui tonna un gros coup de pied et le fit tomber hors de la benne. Paf ! Un homme serpent venait d'éclater le pneu. La voiture tangua et s'écrasa sur un arbre. Au moment où la créature allait arracher la portière et éviscérer Robinson, un autre pick-up le percuta. Gray sortit du véhicule et planta son poignard maléfique dans le crâne du reptile. "Vous faites quoi ? Où son les autres ?!" hurla-t-elle. "Ils sont derrière" dit Jarod le visage fermé. Tout le monde embarque et ils démarrent. Avec elle il y avait un des hommes de Carter. Juste en face, venant du ciel, vient s'écraser la cloche, ils l'évitent de justesse. Les hurlements des villageois déchiraient la nuit. Des sirènes se firent entendre.


Cahotée dans la benne, Buffy n'a plus mal. Il lui semble flotter. Gunner, prostré, lui tient la main. Il ne sais plus quoi faire. Comme sa main est chaude se dit Taylor. Elle se sent rassurer par cet ami bienveillant. Ses paupières sont si lourdes. Ça ne sert plus à rien de lutter. Dans un dernier soupir elle se laisse partir tout doucement.


Au bout d'un moment ils s'arrêtent au niveau d'une grange. L'air est lourd. Tous regardent Buffy. Gunner, les larmes aux yeux, part plus loin et se met à hurler. Tremblant, Kyle se déverse de l'eau sur la tête. La fraîcheur apaise son visage brûlant. Le ciel commence à s'éclaircir, et les premiers rayons du soleil tentent de réchauffer le cœur des miraculés. En vain. La douleur est lancinante.


Plus loin, une voiture banalisée les attendent. Meryl, aidée de l'agent de Carter, recouvrent Taylor d'une bâche et déplace son corps dans le nouveau véhicule. Il les amène à un aéroport privé. Le bi-moteur décolle et les conduit en Californie. Un second véhicule les transporte jusqu'au domaine


La porte de la villa s'ouvre. Carter, le visage grave fait un signe à ses agents. Ils se retrouvent au salon. Carter les fait s'asseoir. Avant, Jarod, balance le sac sur la table basse qui s'écrase sous le poids des funestes objets. Carter ouvre le sac et les examine avant qu'un majordome ne vienne les prendre. Robinson donne le portable et l'échantillon de peau. "Bon travail" dit Carter. La voix grave, Robinson lui répond, "Ça a coûté la vie à trois de nos collègues ..". Carter le regarda et lui dit "Je vous avait choisi pour ça, pour moi c'est une réussite". Gunner se raidi sur son siège, la mâchoire serrée il se leva et se dirigea vers la porte qu'il ferma derrière lui. Les coups de feu dans la porte ne soulageait pas Jarod mais il fallait qu'il répande sa rage. "Et pour le corps de Buffy ?" demanda Kyle. "Je crois qu'il reste de la termite" dit Carter. et il s'en alla.


Un vent frais fouette les visages de Jarod et Kyle, mais ils ne sentent rien. En fait, ils ne sentent plus rien. Allongés sur la plage au milieu de cadavres de bouteilles il ferment les yeux et sombrent dans le néant. A quelques dizaines de mètres, dans le hangar à bateau, le corps de Buffy disparaît à tout jamais dans la termite.




In loving memory of



Sarah Connor alias Buffy Taylor


19.. - 2013



Milan Nedich


1973 - 2013



Eileen Campo alias Hayden Wright


1983 - 2013

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   Mer 9 Oct - 12:02

Equateur, base MJ12, J 2.

Commence à penser que Carter nous a envoyé sans véritable billet de sortie.
Commençons à réfléchir à un plan B d'évacuation.

Enfin décidé à adopter un plan. Entrer dans la base, piéger la « machine », installer de quoi l'espionner, sortir.
Richard et Kyle se lancent, tyrolienne, C4 et caméras équipés.
Kelly et moi en couverture, Gray, Derek et la scientifique surveillent la route.

Sont entrés, rondes des gardes erratiques et ralenties. Pas de danger, infiltration facile.
Première perte de contact dès l'entrée dans le hangar 3. Zone d'effet ? Radiation / onde ?
Leur ai transmis de se dépêcher, situation météo en dégradation, tempête. Lien avec la « Machine »?

Première retransmission vidéo, « Machine » mise en route, compte à rebours fixé sur J 3 – 9h00. Départ/ fin du phénomène ?
La « machine » a un effet certain sur la météo, la base est devenu l’œil d'un « cyclone » à venir. Conséquence auxiliaire ou effet voulu ?
Kyle transmet avoir mal à la tête, laisse faire Richard. Tentent de retirer une pièce maîtresse de la « machine », une pierre gravée.

Seconde perte de contact. Météo en dégradation accélérée. Descendons de nos positions, commençons à rejoindre l'entrée du camp.
Cri et coup de feu dans un baraquement.
Contact radio/vidéo rétabli, agents en course. Ont pris la pierre.

La tempête rage autour de la base, l’œil est sur nous. Conseille à tous de rester dans l’œil, endroit sûr.
Derek fait sauter le portail, garde du mirador qui braque une lumière sur nous. Rafale, garde chute, mort.
Kyle et Richard nous rejoignent en Jeep pour nous emmener dans les silos à carburant.
Le garde du mirador se relève, livide. (Zombie ??? Effet secondaire de la machine?)
Se jette sur Derek qui l'éparpille. Touché à l'épaule. (Infection?) - (Prise d'échantillon)

Attendons dans le silos. Richard fait sauter le C4 du hangar 3.
Tempête a l'air de s'éloigner. La « Machine » retenait la tempête ?

Tempête finie aussi subitement que commencée. Base anéantie. Hangar 3 détruit. « Machine » présumée détruite.

Au « « « calme » » » dans la jungle. Perdu 2 paquetages dans la tempête.
Richard sort des clopes. Gray lui en demande une, « Non, vaut mieux pas qu'tu les fumes. »
Clopes avec un trait bleu, traitement pulmonaire ?
Nous parle d'une enzyme. Se mord le doigt, saigne, plaie refermée deux minutes plus tard.
Nous dit de jamais toucher son sang. Expérience militaire ? Me fait penser à Reinhart.

Equateur, jungle, J 3.

Repartons 3 heures plus tard. Traversons villages, trouvons une voiture pour aller à la côte.
Drake appelé, transport en route pour nous récupérer. 2 véhicules.
Attendons 2 heures et 2 fourgonnettes noires débarquent.
Reinhart Galt descend d'un des véhicule. En forme. Suivi de près par Lépus. (Coopération Odessa / MJ12 ???)

Pas de coup de semonce. Course poursuite dans le village.
Arrivons à fuir par bateau. Aucun mort, Lépus sniper aveugle ? Reinhart a tiré pour tuer, pourquoi pas Lépus ?

En route vers la côte américaine. Drake ne réponds plus.
Richard passe un coup de fil à un autre contact, société fille de Red Omega. Nous transmet que Red Omega est en faillite/contrôle fiscal. Meurtres à la villa de Californie.

Mission montée par Carter. Pourquoi ? Nous évincer ? Nous protéger ?
Drake nous a envoyé 2 véhicules. Il a prévenu qu'ils seraient 2.
Drake et Carter disparus, injoignables. Villa sous scellés, pleine de flics. 2 corps retrouvés, selon les journalistes, le majordome et la femme de ménage. Qui ??? Pourquoi ???

Décidons de se rejoindre le soir pour parler, RDV 21H, restau du premier soir.
Ai filé avec Gray et Kelly. Richard a rechigné à me donner la pierre. Ai été obligé de lui mentir pour l'avoir.
Toujours pas compris...

Visite probable de la Villa après le repas, nettoyage et récupération.
Tout le monde craint pour notre « mort » médiatique, résidus ADN à la villa...

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   Mer 9 Oct - 12:02

Je n’arriverai jamais à les convaincre d’aller à Moonlight Cove.


Je suis persuadée que Carter est là-bas, il faut que j’y aille !!! Mais seule ce n’est pas prudent…. Attendons un peu et voyons ce que l’équipe propose.


Mais qu’est-ce qu’elle a Meryl ??? Pourquoi elle ne comprend pas le sens caché de son SMS. Elle ne veut pas croire que le message est de Carter, c’est pourtant clair et en plus c’est confirmé par la vision de Jihanne. Elle devient de plus en plus agressive et parano.


Par contre, l’idée de Richard n’est pas mauvaise, faut retourner à la maison faire du ménage et aller nous planquer quelques temps. Enfin pas longtemps non plus, Carter nous attends.


Ça y est Richard a fait le gros ménage dans la villa, il a tué je ne sais pas combien de flics et nous avons pu récupérer un gros stock d’armes. Mais il veut les vendre !!! J’essais de lui expliquer que nous en aurons besoin à Moonligth Cove mais il ne pense qu’au fric !!! J’en peux plus, je vais me casser !!!!


En plus, y a un gars envoyé par Carter qui nous a rejoint, le Collecteur, et il ne m’inspire pas du tout confiance ! Il veut nous aider et surtout récupérer la pierre que Jarrod a planqué on ne sait où !!!


Sois patiente Kelly, ne laisse pas ton impulsivité te guider !!! Bon Richard nous a trouvé une planque dans un guetto, je ne peux pas me barrer y a de la racaille partout !!! Voyons sur internet les plans de Moonligth Cove, comment y aller, ect….


Ouf !!! Richard a vendu son stock, on se barre enfin de ce trou à rats !!! Le collecteur nous a trouvé un appart à quelques centaines de km d’ici !!! Suivons le nous verrons bien !!!


Ok l’appart est bien, plus qu’à convaincre Meryl, Richard et Dereck d’aller à Moonligth Cove !!!


Mais ils sont bête ou quoi ??? Meryl ne veut décidemment rien comprendre !!! Elle veut contacter l’hôpital de New York pour s’assurer que le SMS n’a rien à voir avec sa santé. Elle est vraiment à côté de la plaque !!! C’est un message de CARTER !!! TRACER = CARTER !!! Test de grossesse = Moonligth Cove !!!


Bon Richard et Dereck m’ont promis que si la piste Hôpital de NY ne donne rien, on ira ensemble à Moonligth Cove… De toute façon, si demain matin personne ne se décide, je me casse toute seule et j’irai toute seule !
Mon instinct ne me trahira pas !


Hopitâl de NY contacté : RAS !!! La prochaine fois, elle m’écoutera peut-être !
Bon les garçons sont ok pour partir à Moonligth Cove, on se casse tous les 3 sans rien dire au collecteur ! Rien à foutre de lui et en plus sa pierre je ne sais pas où elle est !
Meryl s’entête et se casse de son côté ! Bon vent ma chérie !


Arrivée à Moonligth Cove après quelques heures de route ! ça a l’air d’une petite ville balnéaire tout ce qu’il y a de plus tranquille, rien à voir avec ce que mes collègues m’ont raconté. Tant mieux !!!


Repérage de l’usine effectué, plus qu’à attendre le soir !!!


Nous y sommes, j’ai la trouille de ma vie !!! et si je me trompais ??? Si je conduisais à la mort mes coéquipiers et moi-même ???
J’ai peur ! On y est, tant pis, on fonce !!!


CENSURE mais c’est la ruine, ce n’est qu’un tas de ruine et c’est immense !!! Où peut bien se planquer Carter ???
Pourvu que ce ne soit pas un piège !!!


Oh ! Un parcours fléché avec les initiales de Carter (enfin je crois ) !
Plus on suit les flèches, plus la pression monte !!!
Est-ce la mort que nous allons trouver au bout de ce tunel de gravas ???


Une grande porte en fer !!! Sommes-nous arriver ???
Défonçons là on verra bien !


Mon Dieu, Richard, Dereck, qu’est-ce qu’il nous arrive ??? On s’est fait attrapé et ligoté sans même avoir eu le temps de réagir !!!


Je suis trop conne, c’était un piège !!!


Je n’arrive pas à retrouver mes esprits, ni à voir qui est dans cette pièce…
Mais c’est …. C’est CARTER !!!
Ce n’était pas un piège ! Je ne suis pas folle !!! J’avais bien compris !!!


Carter !!! Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Qui vous a trahi ? Pourquoi ? Comment ???
Tout s’embrouille dans ma tête.


C’était donc Drake le traître !!! J’en étais sûre !!!
Je l’avais dit mais là encore une fois, personne ne m’a cru !


Il a rejoint une entité encore inconnu qui réunit les meilleurs agents des entités telles que MJ12, Odessa, Red Omega, Destinée, peut-être Delta Green, ect…
7 agents de ses organisations ont rejoint ce groupe chapoté par une 8ème personne.


Mais qui peut être assez fort ou manipulateur ou riche ou fou pour se permettre d’engager Galt ? Drake ? Lepus ? et je ne sais quel autre super agent ???


Carter nous indique que ce groupe s’est fondé au moment de l’ouragan Katrina en Louisiane ! Était-ce le premier coup d’essai du projet Sonnet ?


Il nous invite à aller chercher les réponses sur place ! Sur place ?
Parce qu’en plus il a inventé une machine à remonter le temps ???

A notre charge de convaincre le reste du groupe !!! En même temps on n’a pas le choix : soit on accepte soit on crève !!!


_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
petit coeur
Chef Troll
Chef Troll
avatar

Nombre de messages : 661
Age : 37
Localisation : Tarbes
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   Mer 9 Oct - 12:03

Sortant de ma grotte...


J'attends maintenant depuis plus d'une demi-heure. Que fait-t-il? Rapidement, je pense à plusieurs possibilités : il s'est fait choper par une des nombreuses menaces qui pèsent sur nous, il est planqué dans un coin à m'observer pour savoir si ce n'est pas un piège, il a oublié de venir... Me sentant exposé dehors avec tous ces gens qui circulent autours de moi, je prends mon téléphone jetable du jour et je l'appelle. J'entends une sonnerie derrière moi, me retourne et aperçoit quelqu'un. Ça pourrait être... Non ça ne peut pas être lui, à moins que... Jarrod se tient là, devant moi, avec le visage... modifié. Il m'explique rapidement qu'il a mis des prothèses et autres petits gadgets pour modifier la forme de son visage, sans recourir à la chirurgie esthétique. Le résultat est concluant, même moi je ne l'ai pas reconnu.


Rapidement, j'apprends qu'il a été contacté par Kyle à propos de Carter, Moonlight Cove, un voyage dans le temps et ce qui semble être une menace de mort. Toutes ces informations enchaînées nous laissent perplexes, nous décidons de donner rendez-vous à Kyle afin d'en savoir d'avantage et de tenter de comprendre quelque chose à tout ça.


Kyle nous explique qu'apparemment, Kelly, Richard et Dereck se sont rendus à MC, dans les décombres de l'usine de test de grossesse Myriad, et qu'ils y ont rencontré Carter, accompagnées de deux gardes du corps. Il leur a expliqué qu'Omega Red était dans une salle position, que son entreprise était en train se s'écrouler à cause de dénonciation et autre provenant d'un n-ième groupe créé à partir de dissidents de Majestic 12 Omega Red et autres. A l'heure actuelle, Carter est au pied du mur et a ordonné à notre groupe de se reconstituer afin de le rencontrer à nouveau d'ici un mois pour tester une machine à voyager dans le temps et accomplir on ne sait encore quelle mission... La discussion est ponctuée de nombreuses réticences et la conclusion vient rapidement : il ne s'agit pas de savoir si on accepte ou pas cette mission, il s'agit de savoir si on tue Carter ou non. Kyle envoie un message à l'ensemble du groupe afin de nous réunir pour en débattre.


China-Town Los Angeles midi


Le quartier est bondé de gens et il fait encore chaud en ce début novembre. Le restaurant dans lequel nous nous réunissons, le Dragon D'or, n'est rien de plus qu'une chaîne de restaurant où la quantité prime manifestement sur la qualité, de la nourriture comme du service mais cela m'importe peu... Je n'ai jamais remarqué ça avant, mais je n'ai plus vraiment d'appétit ces derniers temps...


Tout le monde arrive, enfin presque, Jihanne manque à l'appel. Cette absence est inquiétant, d'autant plus que personne n'a réussi à la contacter depuis une semaine. Je regarde aux alentours, m'attendant à voir surgir je ne sais quel gros bras de je ne sais quelle organisation... Mais rien de suspect jusque là. Nous finissons rapidement notre déjeuner avant de nous rendre dans un bloc à quelques dizaines de mètres du restaurant. Dans l'appartement, une planque parmi d'autres à Kyle, nous sommes plus à même de discuter de sujets sérieux.


Jarrod propose à l'ensemble du groupe de définir Kyle comme leader du groupe, qui tranchera les décisions qui ne font pas consensus. Toute décision importante doit dorénavant provenir du groupe et s'élever d'une seule voix. Il est hors de question de continuer à se la jouer solo et de risquer, non seulement sa propre vie, mais la vie et la pérennité du groupe dans son ensemble. A cette occasion, il est demandé à tous désormais d'éviter de s'isoler sans donner de moyen de contact. Il est primordial de toujours pouvoir joindre quiconque à tout moment. Jarrod reparle de plusieurs erreurs du passé (cellule G, plus récemment la pierre...) qui auraient pu être fatales pour beaucoup d'entre nous.


Après que tout le monde ait accepté le nouveau rôle de Kyle, Jarrod propose de faire un tour de table afin que chacun explique comment il s'est retrouvé ici et quelles sont ses attentes et ses buts à rejoindre une telle organisation.


Richard est le premier à prendre la parole. Il nous raconte qu'en 2009, en prison pour triple homicide (je me demande de qui il peut bien s'agir mais Jarrod coupe court à toute discussion sur le sujet), il apprend que le couloir de la mort dans lequel il passe ses derniers jours d'existence vient d'être racheté par Carter. Ce dernier entreprend alors une série d'expérience sur les prisonniers, qui sont mis dans des cuves... A la sortie, seulement deux prisonniers arrivent à en sortir vivant, lui-même et une autre personne dont il ignore le visage ou le nom. Il nous explique que c'est à cause de ces expériences qu'il a besoin de ses cigarettes bleues pour survivre. Passé quelques jours sans, il meurt, d'où sa présence dans Omega Red, d'où la nécessité pour lui d'y rester, contraint. Apparemment, il travaillerait avec Jihanne afin de trouver un moyen de synthétiser ce produit dont il a besoin afin de se libérer des chaînes de Carter...


Kyle nous explique, quant à lui, qu'il est un ancien agent de l'ATF, qu'actuellement il n'a pas trop le moral car il ne sait pas vraiment où il va, où nous allons et qu'il a l'impression d'être dans le brouillard. A l'origine, il souhaitait connaître plus de choses mais aujourd'hui, il constate qu'on évolue dans le milieu dans lequel on est tous plus ou moins en danger en y restant...


Dereck nous explique que son leitmotiv a toujours été centré sur un principe de justice, faire ce qui est bien, pour les autres, dans une autre moindre mesure, pour des questions de survie mais aussi de découverte de choses étranges, qui dépasse l'entendement humain. Il marque un temps avant d'ajouter qu'il a toujours voulu travailler en suivant ce qui lui semble juste et non pas pour faire de mauvaises choses et mentionne Mlle Green et son fatal destin...


C'est à mon tour... Je regarde tout le monde et hésite. Et puis à quoi bon, de toute manière, je sais que si ça ne passe pas maintenant, ça passera jamais. Je suis venue, comme beaucoup, parce que j'étais curieuse, curieuse dans apprendre plus, suite à notre première mission étrange au Colorado. Lors de cette mission, j'ai été blessée par une lame noire et j'ai été en quelque sorte contaminé par une protéine inconnue qui est venue petit à petit se fixer sur l'ensemble de mon ADN. Jusqu'ici, je pensais avoir été contaminé par cette même protéine qui prenait possession de l'esprit des gens et les rendait fou, assoiffé de meurtre. Plusieurs mois ce sont écoulés et rien, rien (hormis une énorme détresse et dépression que je préfère passer sous silence). Puis, il y a eu la découverte d'une lame noire similaire à celle qui m'avait blessé. J'explique alors, à ceux qui l'ignorent encore, que cette lame est fondamentalement liée à moi, que lorsque je me sens en situation de danger, elle « s'active ». Je perds alors conscience et je me réveille souvent soulagée et épuisée dans un bain de sang. Ma position aujourd'hui a complètement changée par rapport au début, bien sûr je suis curieuse d'en apprendre plus sur le monde qui nous entoure, mais je suis avant tout dans ce groupe afin de le protéger. Je cherche pour cela à apprendre à mieux gérer et contrôler le pouvoir de la lame noire afin de ne l'utiliser que lorsque cela s'avère nécessaire.


Jarrod, ensuite, explique que depuis le départ il a toujours tout fait pour préserver les gens (en vie), en étant chiant et parano, afin de permettre au groupe de survivre. Il a toujours fait en sorte de protéger les gens, essayer d'aider le groupe. Il a donc très mal vécu la mort de nos anciens collègues, au Chester Mounds, car il a l'impression d'avoir failli à sa tâche. Il regrette de ne pas avoir pu les sauver. Il avoue savoir des choses qu'on ignore probablement et qu'il compte nous les dire en temps voulu, quand ça serait utile (il propose de tout dire si quelqu'un le souhaite réellement mais personne ne s'exprime à ce moment là). Il nous explique ensuite qu'il est là, parmi nous, pour en savoir plus. Il veut connaître des réponses, plus que « le cycle de la vie classique ». Le savoir pour lui est primordial, mais il n'ira pas jusqu'à sacrifier des gens pour satisfaire son besoin de connaissance.


Kelly, pour finir, nous explique qu'elle était étudiante en médecine. Après être intervenue dans une maternelle, après un massacre d'enfants, elle arrête ses études, se sentant trop impuissante face à la mort de tous ces enfants. Suite à l'abandon de ses études, elle fait une dépression. Un soir, alors qu'elle se promène tranquillement en ville, elle est attaquée par une créature qui crache du feu... Cette bête s'avère être traquée par des gens... Elle se retrouve, malgré elle, au milieu de leur rencontre, la bête d'un côté, les gens de l'autre. Elle réussit à se défendre contre la créature et est ainsi repéré par le groupe (qui en fait travaille pour Carter). Peu de temps après cette rencontre, elle est contactée par Carter qui lui propose d'utiliser ses qualités en médecine pour aider des groupes d'intervention dans son entreprise. Elle accepte.


Kelly nous informe qu'elle est toujours en contact avec sa famille. Tout le monde lui conseille vivement de rompre tout contact avec eux, si elle ne veut pas qu'ils soient la cible de futures menaces pour arriver à l'atteindre. Pour les protéger, elle doit disparaître. Kelly ne semble pas ravie de le faire (qui le serait?) mais comprend l'intérêt de le faire.


Ensuite, nous décidons de reparler de MC-Carter pour mettre au clair tout ça.
Richard, Kelly et Dereck se sont rendu à MC où ils ont rencontré Carter qui se cache dans l'ancienne usine de test de grossesse de Myriad (en ruine depuis l'explosion). Carter veut nous renvoyer dans le passé. Il a récupéré la pierre de l'équateur car cet objet et d'autres sont censés permettre de nous renvoyer dans le passé en 2005. Il pense que les évènements de l'Ouragan Catherina se sont pas d'origine naturelle et qu'ils auraient été là pour camoufler une réunion entre les membres de la nouvelle organisation (comprenant Galt, Yuan-Tii, Drake, Lepus, le Voyageur, Drake et deux autres inconnus, plus un dernier qui serait le boss). Apparemment, si on refuse, on est mort. La menace n'est pas vraiment dissimulée.


S'en suit une longue discussion pour peser le pour et le contre : si on accepte la mission, on ne l'accepte pas dans ces conditions là, si on accepte pas, on dessoude Carter, on n'a pas le choix, aux vues de la menace.
Si on accepte pas, comment on tue Carter?
Pour Kyle, Carter semble être dans une position de faiblesse donc le meilleur moment pour l'attaquer.
Pour Richard, Carter est plus utile vivant si on arrive à le récupérer.


Ensuite, pourquoi refuser la mission :
•Pas sûr de revenir (pas certain que sa machine fonctionne, elle peut tout aussi bien nous réduire en bouillie ou en cendre)

[*]Le fait de nous menacer pour nous faire faire des choses, on en a marre
[*]On ne sait pas qui est véritablement Carter
[*]Il nous envoie dans des missions suicidaires en dehors de nos compétences
[*]C'est un employeur qui torture et nous menace
[*]Il a plus besoin de nous, qui nous de lui.
[*]De plus, si un jour il n'a plus besoin de nous ou qu'on devient gênant, il risque de nous tuer, plutôt que de nous laisser partir



Contre-argument de Richard, si on tue Carter, il n'aura plus son médicament et mourra...


Pourquoi on accepterait la mission :
•Carter est trempé dans un truc sale, une organisation nouvelle qui lui en veut personnellement apparemment

[*]Aller dans le passé est une idée plus qu'intéressante
[*]Il nous demande de l'aider : on peut en profiter pour lui tirer les vers du nez car il a besoin de nous. Comprendre : pourquoi nous?
[*]On a zéro poids dans cette orga car on n'a rien demandé dès le départ. Il est temps de rediscuter avec lui sur les conditions de nos embauches.



En résumé : le non est relié à des certitudes, le oui à des hypothèses... Mais il y a tout de même un gros avantage du retour dans le passé.


Dereck intervient pour expliquer qu'il sait où a lieu le prochain rendez-vous avec Carter, à Boulder, dans le Colorado, dans un complexe caché dans une colline, l'entrée se trouvant dans l'ancienne résidence familiale de Carter, aujourd'hui en ruine (apparemment, Carter aime se cacher dans des ruines...)


Le rendez-vous a lieu le 6 novembre, jusque là impossible de le contacter.


Nous élaborons alors un plan d'attaque :
•Aller au rendez-vous (Jarrod ira seul)

[*]Les autres se planquent quelque part en attendant
[*]Le lieu de rendez-vous : le Dax Hall Parc, un parc à Boulder.
[*]Le signal : le chapeau « c'est bon », pas de chapeau « c'est pas bon ».
[*]Un portable sera dissimulé dans le parc, à récupérer par Jarrod.



Cette mission nécessite l'achat d'un fusil à pompe et d'un sniper (lunettes, balles creuses), de jumelles et de vêtements de déguisement, de deux portables, de trois gilets par balles et de deux voitures (SUV, Berline).


Boulder, Colorado


Jarrod part au rendez-vous. Pendant ce temps là, Richard et Kelly se rendent à l'hôtel du Parc afin de prendre une chambre. Ils montent ensuite sur le toit. Pendant ce temps là, Kyle et moi-même allons dans une boutique afin de nous déguiser en couple avec enfant en landau.


Tout le monde se positionne ensuite : Richard prépare le sniper sur le toit, Kelly surveille le parc avec les jumelles, Dereck se positionne à l'entrée du parc, dans un SUV, près à partir en trombe, Kyle et moi-même nous installons sur un banc, déguisés, le fusil à pompe dans le landau en guise de bébé !


Jarrod arrive avec le chapeau, plus un collier électronique autours du cou. Richard appelle Jarrod, il explique qu'on a 4 heures devant nous pour nous décider.


Tout le monde se rejoint dans le parc, tout en gardant leur distance avec Jarrod. Ce dernier nous explique qu'il s'est rendu dans les collines et a été accueilli par le Collecteur (ainsi que Carter au téléphone). Les nouvelles données sont : Carter envoie en réalité trois équipes (dont la notre) durant une période définie (si on ne revient pas avant un temps défini, on reste coincé dans le passé). Jarrod a négocié plus de réponses, plus de moyens et autre chose qu'une place de livreur. Il est certain que des places vont se libérer si on fait tout ça. Actuellement, il reste une douzaine de personnes d'Omega Red. Son acte actuel est un acte désespéré.


Soit on y va et advienne que pourra... Soit on y va pas et Jarrod explique que le collier finira par exploser.


9h30, on part en direction de la résidence de Carter, à quasi l'unanimité, on a décidé de ne pas laisser la tête de Jarrod explosé, à son grand soulagement (et le mien).


Résidence Carter, Colorado


Le plan A : Jarrod se fait retirer le collier, si Kyle fait un mouvement caractéristique d'attaque, on défonce tout, sinon on va dans le passé et on réfléchira à ce moment là de ce qu'on décide de faire.


10h15 : on arrive à la colline et à l'ancien manoir Carter. Jarrod rentre à l'intérieur, on le suit. Dans les ruines de l'ancien salon, on découvre, assis tranquillement dans un fauteuil plutôt récent, le Collecteur. Ce dernier fait remarquer qu'il manque Jihanne et enchaîne sur « vous vouliez voir quelqu'un? » et nous prie de le suivre. On déambule dans les ruines, descend sous terre par un monte-charge puis on traverse un couloir éclairé par un néon.


Derrière un double sas : Carter, assis sur un siège autours d'une grande table de réunion ovale, nous attend tranquillement, sirotant un cocktail.


Après quelques premiers échanges avec Carter, Kyle m'autorise à tuer le Collecteur. J'aimerais pouvoir refuser, rien qu'à sentir la lame s'exciter à l'idée de se venger, mais c'est trop tard. Je perds conscience, sachant qu'elle a pris le contrôle. Je me réveille, la lame, les bras et mes vêtements recouverts de sang. Le souffle haletant, j'ose un regard en arrière et découvre une véritable boucherie. Le collecteur a les membres supérieurs ainsi que ses yeux arrachés et agonise dans une flaque de sang sombre. Le deuxième sas se referme et le son de son agonie s'éteint.


Une brusque envie de vomir me vient mais je me retiens. Je ressens comme un soulagement cathartique, épuisée mais sereine. Pour l'avoir déjà vécu, je sais que cela ne dure qu'un temps... un temps bien trop court...


Je retourne auprès de mes compagnons, me dirige droit sur Carter et lui donne un coup de poing, pas trop léger mais pas trop fort, compte tenu de mes forces restantes. Carter ne bouge pas et encaisse le coup sans broncher. Aucune marque sur son visage. Jarrod lui demande alors : qui ou qu'est-ce que vous êtes au juste? Carter répond, amusé : je suis peut-être un peu plus vieux que ce que vous pensez »
Il nous explique alors qu'il a acquis ce don de jeunesse éternelle avec l'aide de sorciers, d'accumulation de connaissances et de pouvoir.


Jarrod lui demande ensuite en quoi la mission qu'il nous propose est intéressante ? Carter lui répond vaguement l'amusement, la possession, le pouvoir.


Apparemment il est possible de partir à la date que l'on souhaite, tant qu'elle est antérieure (mais pas trop) à la date du rendez-vous de l'organisation x à la Nouvelle Orléans.


En résumé, on doit se rendre dans le passé, se rendre à la réunion (Carter nous parle alors d'un type faisant parti de l'organisation x à qui il a réussi à soutirer des informations mais refuse de nous dire de qui il s'agit), on doit y foutre le bordel (à nous d'avoir l'imagination pour savoir quoi faire) afin qu'ils pensent que quelqu'un parmi eux est un traître. Ainsi l'organisation va prendre du retard sur son travail, ainsi Carter aura plus de temps pour faire on ne sait quoi (il refuse de nous le dire) avant que son entreprise ne s'écroule. Carter ne nous donne pas toutes les informations, prétextant que cela fait parti du jeu, un jeu sordide et complètement stupide qu'il s'est inventé lui même, à force d'ennui et qui consiste à vouloir et ne pas vouloir en même temps que les choses réussissent. Par exemple, peu lui importe que nous réussissions la mission, peu lui importe que la réussite lui donnerait plus de temps, si elle ne fonctionne pas avec tous les bâtons dans les roues qu'il nous met volontairement, alors il fera autrement...


Carter nous fait comprendre qu'être immortel rend manifestement stupide ou fou, ou les deux mais ne cherche pas plus à nous motiver.


Jarrod demande à Carter s'il est possible de jouer aussi à son jeu d'immortel? S'il accepte que nous fassions d'autres choses dans le passé en plus de la mission, sans considérer cela comme de la trahison? Carter accepte le pari...


Nous décidons de nous concerter : Tout le monde est d'accord pour partir, excepté Kyle mais suit malgré tout la décision majoritaire.


Carter nous informe que nous connaîtrons le lieu, la date et l'heure du rendez-vous juste avant de partir...

_________________
http://terresdouest.xooit.com/index.php

" Une balle perdue ne l'est pas pour tout le monde"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Rapport] Delta-Green : Quand vient la Nuit !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Brumes de Black Cod - Une mini campagne Delta Green
» Nuit de Poker scenario Delta Green - le 6 avril
» Une nuit sur le pic du hibou - Un scenario Delta Green - Vendredi 17 décembre
» Les brumes de Black Cod - Une mini campagne Delta Green
» l'ombre et la lumière - un scenario Delta Green - 22 octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trollquipeut.com :: Le jeu de rôle :: Rapports-
Sauter vers: